par julien.demets

Bordeaux : priorité à la défense ?

Déjà à la recherche d’un attaquant, Bordeaux devrait également se pencher sur la piste d’un défenseur central.

Le mercato des Girondins s’annonce mouvementé.

"Je pense qu’il s’agit, à 90 %, de ma dernière saison à Bordeaux.” Henrique le sait, son avenir s’écrit loin de la Gironde. Et pour cause, le défenseur brésilien, sous contrat jusqu’en juin 2013, pourrait quitter Bordeaux dès cet hiver. Un départ qui pourrait en entraîner un autre puisque Florian Marange, désireux de jouer plus, pourrait également quitter le club. Deux transferts qui affaibliraient clairement une défense centrale déjà orpheline de Michaël Ciani depuis le dernier Mercato estival.

De quoi inquiéter Francis Gillot. L’entraîneur des Girondins a fait de la défense son chantier prioritaire pour cet hiver. L’un des noms les plus cité est celui de Jacques Faty. L’international Sénégalais, aujourd’hui à Sivasspor, en Turquie a lui même confié être en contact avec le champion de France 2009 : “Il est vrai que j’ai eu, pendant le dernier mercato, des sollicitations de quelques clubs français, notamment Bordeaux. Francis Gillot, mon ancien coach, était intéressé par mon retour. A l’heure actuelle, j’y réfléchis et j’espère que ça pourra se faire.”

Coulibaly, Boly, Baysse...

Si le retour en France de l’ancien Sochalien pourrait se concrétiser rapidement, Les Bordelais suivent également d’autres pistes. Déjà évoqué cet été, le défenseur auxerrois, Adama Coulibaly pourrait apporter toute son expérience en charnière centrale. Son jeune coéquipier, Willy Boly (21 ans), et également suivi depuis un moment par le staff Girondins. Mais l’AJ Auxerre réclame une indemnité significative (7 M€) pour son jeune défenseur et a déjà refusé une offre comprise entre 2 et 3 M€ l’été dernier. Autant dire que le dossier parait très compliqué.

Reste l’éventualité d’un retour de Paul Baysse (Brest, 24 ans). Formé en Gironde où il n’a pas eu sa chance, le polyvalent défenseur sous contrat avec le club breton jusqu’en 2014 peut partir à condition qu’un club soit prêt à débourser 3 M€, soit le montant de sa clause libératoire. Reste aussi à connaître, donc, le choix de Jean-Louis Triaud. Le président bordelais, qui cherche également à renforcer sa ligne offensive (l’arrivée de Marouane Chamakh est évoquée en cas de départ de Yoan Gouffran) a déjà fait comprendre que le club ne pouvait pas se permettre de réaliser des folies.

G. B.

Retrouvez cet article dans "But! National", en vente à partir d'aujourd'hui
Retrouvez également l’actualité des Girondins sur webgirondins.

Podcast Men's Up Life
 

Pour résumer

Cet hiver, les Girondins de Bordeaux envisagent de prendre un renfort défensif. Plusieurs noms sont cités, donc celui de Jacques Faty.

julien.demets
Rédacteur
julien.demets

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.