FC Nantes : Christian Gourcuff lâché par ses cadres ?
Christian Gourcuff (FC Nantes)Credit Photo - Icon Sport
par Bastien Aubert
PLOUF

FC Nantes : Christian Gourcuff lâché par ses cadres ?

La défaite du FC Nantes contre l'OM samedi (1-3) en dit sans doute un peu plus long sur les soutiens dont dispose réellement Christian Gourcuff dans son vestiaire.

La saison du FC Nantes ressemble à s’y méprendre à un circuit enlacé de Formule 1, sans aucune ligne droite bitumée. Attention donc à ne pas finir comme le miraculé Romain Grosjean ce week-end au GP de Bahreïn. Les Canaris semblent pourtant rouler tout droit vers le crash en raison de leur incapacité à briller en terme de constance.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DU FC NANTES

Même Pallois commence à flancher

Les hommes de Christian Gourcuff ont encore démontré cette propension à s’envelopper d’une cape d’invisibilité collective en allant chuter lourdement samedi à Marseille (1-3). L’indigence de la prestation de l’OM hier en Ligue des champions a permis par ricochet de mettre en lumière la faiblesse des Canaris ce week-end. Surtout, et c’est bien cela le plus inquiétant, de ceux qui sont considérés comme des cadres. Que dire ainsi de la prestation de Nicolas Pallois ? Impliqué sur l’ouverture du score de Florian Thauvin, le stoppeur nantais a été dépassé pendant tout le match. Fabio ? Dans le rouge sang, lui aussi. La plupart des offensives marseillaises sont passées par son couloir. Enfin, le cas Imran Louza est de plus en plus préoccupant. 

On rumine en silence au FC Nantes

Médiocre à un poste d’ailier droit - qui n’est toujours pas le sien - le milieu du FC Nantes réalise une saison en clair-obscur qui ne dit rien de son talent. En vrai, le coach des Canaris donne l’impression de ne pas savoir où le mettre sur le terrain. Un raccourci de cette litanie de défections, couplé à une absence manifeste de continuité collective dans les performances (même Randal Kolo Muani est à ranger parmi les fantômes du Vélodrome), pourrait mener à la conclusion que Gourcuff serait lâché par ses tauliers. D’autant que, selon nos informations, l’entourage d’un autre pion essentiel rumine en silence et commence à se poser de sérieuses questions sur ses réelles qualités de coaching. Il est donc grand temps d'un électrochoc avant que la Maison Jaune ne prenne vraiment feu.