FC Nantes – Dijon FCO (1-0) : les 4 motifs de satisfaction de Gourcuff

true

En insistant dans ses intentions de jeu, le FC Nantes est parvenu à prendre la mesure d’une équipe du Dijon FCO sur ses gardes (1-0). Christian Gourcuff peut se frotter les mains. 

A lire aussi : Tous les articles sur la Ligue 1

Les Canaris avaient des intentions de jeu et ont insisté

Des intentions, peu d’occasions. C’était un peu le résumé de cette rencontre, que le FC Nantes a dominée avant que Ludovic Blas ne débloque la situation (73e). Auparavant, le danger était venu du côté gauche de Moses Simon, avant que Kader Bamba prenne relais à droite en seconde période. Y avoir cru et avoir insisté est une double réussite pour ces étonnants Canaris.

Pallois a retrouvé de son mordant

Coupable d’une boulette face au PSG mercredi (0-2), Nicolas Pallois devait se racheter et l’a plutôt bien fait à la Beaujoire. En seconde période, le défenseur central des Canaris a été vigilant plus d’une fois devant la verve de Mounir Chouiar, qui s’est réveillé à l’heure de jeu. Les anticipations tranchantes de Pallois et ses projections vers l’avant ont impulsé l’allant nantais.

Simon en pointe, à creuser

Les plus fervents détracteurs de Kalifa Coulibaly l’ont remarqué : c’est à sa sortie que le FC Nantes a trouvé la faille (72e). Son remplacement par Mehdi Abeid a permis le repositionnement de Moses Simon en pointe, et ce dernier a été décisif en remisant sur Blas qui a déclenché une frappe croisée du gauche salutaire. Cela devrait donner des idées, et pas seulement aux détracteurs de Coulibaly…

Un clean-sheet rassurant pour Lafont

Au-delà de son succès méritoire, le FC Nantes pourra se satisfaire de deux choses. D’une part, Alban Lafont a été peu inquiété dans sa zone et a réalisé un clean-sheet bienvenu après ses bourdes à Brest et à Paris, en compagnie de Pallois. Deuxièmement, les Canaris n’ont jamais perdu à domicile contre le DFCO en L1 en trois rencontres. La saison passée, le FCN s’était imposé largement (3-0).

Bastien Aubert

Journaliste à But! depuis 2013