par Alexandre Corboz

FC Nantes - Mercato : que faire de Fernando Aristeguieta ?

Depuis hier, Fernando Aristeguieta (23 ans) est rentré à la Jonelière, non conservé par le club de Philadelphie (MLS) où il avait été prêté.

Mais que faire du Vénézuélien ?

Le prêter à nouveau, éventuellement

Aujourd’hui, Fernando Aristeguieta n’a quasiment plus aucune valeur et les Canaris ne récupéreront pas leur mise de départ (1 M€) sur une vente. Lié au FC Nantes jusqu’en juin 2017, le Vénézuélien peut encore être prêté au moins six mois à un éventuel club. Une option qui lui permettrait de redresser la cote sur le marché. L’an passé, ça avait d’ailleurs failli se faire avec Getafe (D1 espagnole). Une idée pour le mois de janvier ?

Résilier son contrat, quasiment impossible

En janvier, Fernando Aristeguieta ne devra plus « que » 18 mois de contrat aux Canaris. Etant donné que son salaire ne crève pas vraiment le plafond, Waldemar Kita peut se poser la question d’une résiliation de contrat à l’amiable qui coûterait moins de 600 000€ à la direction. Mais le FC Nantes n’ayant pas fait ce choix pour Ismaël Bangoura, un dossier autrement plus encombrant, on voit mal comment cela pourrait être le cas cette fois-ci… Surtout qu’on parle d’un joueur international dans son pays et qui n’a « que » 23 ans. Pas d’un trentenaire qui plombe les finances.

Le relancer, le plus probable

Certes, après des débuts en fanfare avec Philadelphie, l’international vénézuélien n’a pas brillé en Major League Soccer (seulement cinq buts en 21 matches) mais il convient quand même de se rappeler qu’à son arrivée dans la Cité des Ducs, Aristeguieta avait eu de bons résultats en Ligue 2 (17 apparitions et 8 buts lors de ses six premiers mois). Pourquoi ne pas lui redonner sa chance ? Après tout, ce n’est pas comme si Emiliano Sala et Kolbeinn Sigthorsson avaient de meilleures statistiques que lui… D'après nos informations, dès demain en conférence de presse, l'attaquant nantais devrait justement affirmer son « envie de rebondir ».

A.C