FC Nantes : Augustin, premiers couacs, Stéphan... Domenech se lâche avant le Stade Rennais !
Raymond Domenech (FC Nantes)Credit Photo - Icon Sport
par Bastien Aubert
CONFÉRENCE DE PRESSE

FC Nantes : Augustin, premiers couacs, Stéphan... Domenech se lâche avant le Stade Rennais !

Raymond Domenech a tenu son point presse à la veille du derby entre le FC Nantes et le Stade Rennais pour le compte de la 18e journée de L1 (19h).

Le point santé : 

« Blas a un petit problème d’épaule, donc au repos. Louza a un petit problème d’adducteur, léger, mais on l'a mis au repos avant le match de demain. Le reste ? Limbombe, ça va mieux. Ce matin, on a fait des petits jeux, des toros et il les a faits sans problème. Petit à petit, on va le ramener et effacer de sa mémoire sa blessure. »

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DU FC NANTES

L'inquiétant cas Augustin

Il n’est pas encore prêt. On l’a mis avec un préparateur sur une semaine, je suis derrière pour surveiller. Il est de mieux en mieux, il va revenir. Son retard, je ne peux pas l’expliquer. Moi, je connaissais un joueur puissant, qui allait vite. Je retrouve un joueur qui n’a pas de capacités à répéter tous les efforts. Son vécu avant, je ne suis pas rentré dedans. Son potentiel ? Je dirais qu’il est à 30-40% de ce qu’il peut faire. Si c’avait été en début de saison, j’aurais dit qu’il serait disponible à Noël mais là...

Les terrains d’entraînement sont catastrophiques

Au niveau des courses et de l’investissement, j’ai revu les bilans des matches. Ils sont présents. Il me faudra les matches pour comparer avec les autres. Je suis plutôt positif car c’est un groupe qui a les moyens, qui peut produire quelque chose de bien. Le souci, c’est de jouer tous ensemble, faire tous ensemble la même chose. C’est sur quoi je travaille depuis quelques jours. J’ai pu aussi constater que les terrains d’entraînement n’étaient pas les meilleurs de France. On est un peu en retard avec ce qui se fait ailleurs.

Le collectif, premier chantier de Domenech

J’ai d’emblée injecté mes forces dans le collectif, la solidarité sur le terrain. On ne joue pas chacun dans son coin. Il faut un vrai collectif actif. Là, ils font des efforts réactifs. Le relationnel ? J’ai toujours été comme ça. Je ne les ai pas reçus un par un. La culture du club, je l’ai toujours eue. Un scepticisme de la part des joueurs ? Je n’ai pas eu ce sentiment là à mon arrivée. C’est à moi de leur montrer ce que je suis maintenant. 

Domenech va rendre au FC Nantes son ADN

J’ai l’image du FC Nantes qui produit du beau jeu. L’ADN du FC Nantes, il est là. Il faut juste le faire refleurir un petit peu. Mais c’est là dedans qu’on va avancer. Moi, je m’identifie avec cette culture et ces joueurs. On ne lutte pas contre la culture d’un club. J’ai envie qu’on retrouve cette qualité de jeu. Subir, moi, ça m’insupporte.

Le Stade Rennais, un vrai derby

C’est l’équipe dont on parle, avec une expérience et une maturité supérieures. C’est un derby aussi. Tout est remis à zéro. On a travaillé trois systèmes différents. Je sais déjà lequel je vais choisir, mais on ne va pas le donner aux Rennais tout de suite. On va attendre qu’ils le voient. Julien Stéphan ? Je l’ai vu quand il avait dix ans ! Je suis content de le voir grandir. Il faut souligner ces jeunes entraîneurs qui font du bon boulot. Je suis très content pour eux. Rennes, c'est très cohérent. Son équipe est compacte, ça va vite. Ses schémas sont travaillés, il n’y a pas d’inspiration.