par Alexandre Corboz

FC Nantes – Stade Rennais (1-0) : Stephan ne se cache pas derrière l'arbitrage, Niang s'en veut

Plutôt que de polémiquer sur l'arbitrage après la défaite face au FC Nantes (0-1), les Rennais préféraient disserter sur leurs manques lors du derby.

Mercredi soir, le derby breton entre le FC Nantes et le Stade Rennais s'est réglé sur penalty (1-0 pour les Canaris). Si Alban Lafont a repoussé la tentative de Mbaye Niang lors du premier acte, Edouard Mendy n'a pu faire de même sur la panenka d'Abdoulaye Touré. Si les deux penaltys ont fait l'objet d'un appel à la VAR, le second – accordé aux Jaune et Vert – était davantage sujet à débat, Jérémy Morel touchant le ballon de la main sur un tacle alors qu'il est au sol.

Stephan : « Il y a penalty »

Pour autant, côté rennais, hors de question de prendre cette excuse. C'est en tout cas le propos de l'entraîneur Julien Stéphan après le amtch : « Il se jette pour faire obstruction de son corps. Il y a penalty. C'est la nouvelle règle, mais ce n'est peut-être pas le moment d'en parler. Simplement, ça prête un peu à confusion », concédait-il à peine, préférant appuyer les manques offensifs de son équipe : « Après le penalty manqué, on s'est un peu trop impatienté. Le niveau de jeu n'était pas suffisant. Peut-on l'élever ? C'est une bonne question. On a besoin de gagner en efficacité ».

Niang : « J'ai plombé le collectif »

De son côté, Mbaye Niang, coupable du penalty raté, s'en voulait beaucoup pour son match et l'a fait savoir avec une désarmante sincérité : « Je ne méritais pas de marquer ce but-là, et puis il faut féliciter le gardien. Je n'étais pas dans le match, j'étais absent, j'ai plombé le collectif. Je ne l'ai pas aidé. Il faut que je me remette au boulot ».

Arnaud Carond