Girondins - FC Nantes : pourquoi Gasset et Gourcuff sont les nouveaux sauveurs de la L1
par butfootballclub

Girondins - FC Nantes : pourquoi Gasset et Gourcuff sont les nouveaux sauveurs de la L1

L’acceptation du décalage du derby entre les Girondins de Bordeaux et le FC Nantes de samedi (17h) à vendredi (19h) est saluée par Jean-Michel Roussier, qui œuvre sur la chaîne Téléfoot.

Le FC Nantes et les Girondins de Bordeaux ont déjà marqué des points avant même que la saison ne commence ! En acceptant de jouer le derby de l’Atlantique un jour avant la date prévue initialement, les deux clubs ont fait les affaires de Mediapro, devant un casse-tête en raison du report du choc entre l’OM et l’ASSE. Les dirigeants de la chaîne avaient été discrètement alertés lundi soir par la LFP, afin de tenter de s’organiser au mieux. Encore fallait-il trouver un arrangement avec les deux clubs...

« On regrettait beaucoup cette situation, mais on a regardé au plus vite ce qu’on pouvait proposer comme alternative, explique dans L’Équipe Julien Bergeaud, le DG de Mediapro France. On avait lancé les abonnements, on avait annoncé à tout le monde qu’on lançait la chaîne vendredi… Il n’était pas question de renoncer. Spontanément, on a pensé à Bordeaux-Nantes, c’était plus simple à décaler. » 

« Ils ont accepté de bazarder une journée, c’est tout à leur honneur »

Véritable relais entre la chaîne et les clubs, Jean-Michel Roussier précise l’orientation choisie en lançant des fleurs à Jean-Louis Gasset et Christian Gourcuff. « La Ligue ne pouvait pas nous accorder la déprogrammation sans l’accord des clubs, des présidents, des entraîneurs et des médecins. Je voudrais vraiment saluer Jean-Louis Gasset et Christian Gourcuff pour leur ouverture d’esprit, insiste celui qui est en charge de l’éditorial chez Mediapro. Mine de rien, être à J-1 ou J-2, dans une semaine de club, cela veut dire quelque chose, ce n’est pas seulement de la littérature… Ils ont accepté de bazarder une journée dans leur semaine de préparation, c’est tout à leur honneur. Mais décaler un match de deux jours, c’était exclu. Je me serais abstenu de le demander. »