par Alexandre Corboz

Girondins : les 4 noeuds d'inquiétude qui persistent après la victoire face à Guingamp (1-0)

Si les Girondins de Bordeaux se sont imposés à la maison face à l’EA Guingamp (1-0), les problèmes de Willy Sagnol n’en sont pas résolus pour autant.

Analyse en quatre points des maux aquitains.

Aucune réaction d’orgueil dans le jeu

Désireux de marquer leurs mécontentements, les Ultramarines avaient choisi de faire la grève des encouragements, délaissant leur parcage et réclamant des joueurs une réaction. De réaction, il n’y a tout simplement pas eu comme en atteste la triste première période des Bordelais, sans imagination ni solution et incapables de se créer la moindre occasion de but.

Devant, c’est (presque) le désert

Si l’on excepte le culotté Adam Ounas (sorti sur blessure), les Girondins de Bordeaux ont quand même manqué pas mal d’allant offensif et il aura fallu un coup de pied arrêté pour débloquer la situation. Avant, Cheikh Diabaté était critiqué pour sa maladresse. Désormais, le Malien n’a même plus les occasions d’être maladroit : il est toujours hors-jeu. Nicolas Maurice-Belay pèse toujours aussi peu dans le jeu offensif. Quant à Wahbi Khazri, passeur décisif, il n’aura pas existé pendant près d’une heure.

Les blessures s’accumulent derrière

Actuellement, Willy Sagnol doit composer avec un effectif décimé par les blessures. Notamment en défense centrale où il ne pouvait guère compter que sur le duo Pablo – Yambéré pour composer son axe central en l’absence de Pallois et Sané. Problème : le coach aquitain a encore perdu son défenseur brésilien pour un souci aux adducteurs. C’est donc avec un latéral (Guilbert) dans l’axe et un milieu latéral droit (Poko) que les Bordelais ont joué près d’une mi-temps. Vivement le Mercato pour enrichir un effectif finalement assez léger.

Encore des erreurs défensives grossières

L’action de la 74e minute est symptomatique de la fébrilité aquitaine et des atermoiements défensifs du moment. Avec un peu plus d’adresse et de chance, Nicolas Benezet est passé tout proche de profiter d’une incroyable erreur de communication entre le buteur Cédric Yambéré… Et Cédric Carrasso, pourtant irréprochable jusqu’à là. A un poteau près, cela aurait pu être sanctionné d’une égalisation contre le cours du jeu. Sous réserve qu’on puisse vraiment parler d’un « cours du jeu » dans cette rencontre fermée.

Retrouvez également toute l’actualité des Girondins sur webgirondins.

Podcast Men's Up Life
 

Pour résumer

Si les Girondins de Bordeaux se sont imposés à la maison face à l’EA Guingamp (1-0), les problèmes de Willy Sagnol n’en sont pas résolus pour autant.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.