Girondins – Stade Rennais (1-0) : Gasset valide son joli pari, Genesio épargne l'arbitrage
Bruno GenesioCredit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
REACTIONS A CHAUD

Girondins – Stade Rennais (1-0) : Gasset valide son joli pari, Genesio épargne l'arbitrage

Jean-Louis Gasset a fait part de son soulagement après la victoire de ses Girondins sur le Stade Rennais (1-0). Bruno Genesio, lui, ne se cherche pas de fausses excuses avec l'arbitrage...

Zapping But! Football Club Diego Maradona : les meilleures punchlines d'El Pibe de Oro

En s'imposant 1-0 face au Stade Rennais ce dimanche en début d'après-midi, les Girondins de Bordeaux ont fait un pas important vers leur maintien en Ligue 1. Désormais à 39 points, les joueurs au scapulaire n'ont plus besoin que d'une victoire pour être mathématiquement sauvé. Forcément, Jean-Louis Gasset ne faisait pas la fine bouche, lui qui s'était fendu un coup de gueule en conférence de presse 48 heures plus tôt.

Gasset : « Une armée maladroite mais une armée quand même »

« Il y a beaucoup de soulagement, pour tout le monde, les supporters, les joueurs, les gens qui travaillent avec nous. Gagner un match comme ça, à l'arrache, contre une telle équipe ça fait plaisir. Attention, il n’y a rien de fait ! Il ne faut pas penser que ce soir on est en Ligue 1 », a fait savoir le Montpelliérain, qui parle d'une « intuition sur (ses) choix » avec la titularisation surprise du jeune buteur Sekou Mara : « Les jeunes m’ont plu et ont bien respecté ce qu’on avait demandé ».

« Aujourd’hui, on était une armée maladroite mais on a été une armée quand même : il faut garder cet état d’esprit », a conclut Jean-Louis Gasset, lequel n'a pas manqué de remercier les supporters pour leur soutien indéfectible avant le match.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DES GIRONDINS DE BORDEAUX

Genesio : « Un coup d'arrêt »

Dans l'autre sens, c'est un Bruno Genesio déçu qui s'est présenté devant les micros : « Ce que je regrette c’est qu’on encaisse le but juste après la sanction (carton rouge de Steven Nzonzi) ». Déplorant le manque de réalisme de son équipe en infériorité numérique, l'ancien coach de l'OL évoque un « coup d'arrêt » dans le sprint pour l'Europe. Pour autant, hors de question pour lui de se cacher derrière la décision arbitrale d'Anthony Gautier : « Je n’ai pas revu les images, et je n’ai pas l’habitude de commenter les décisions arbitrales. Ce que je regrette c’est le manque de concentration juste derrière le rouge qui nous coûte le but », a-t-il déploré.