LFP : L’UCPF réclame la tête de Frédéric Thiriez

Moqué publiquement par Noël Le Graët, Frédéric Thiriez fait aujourd’hui l’objet d’une fronde de l’UCPF. Le syndicat historique des clubs professionnels – qui ne regroupe désormais plus que les équipes de Ligue 2, Guingamp et trois formations de National – a demandé, par le biais d’un communiqué, la démission du patron de la Ligue de Football Professionnel.

« Face à l’impasse institutionnelle actuelle, l’UCPF considère qu’une telle démarche ne peut s’accomplir qu’avec une relégitimation du Conseil d’administration de la LFP. En conséquence elle appelle à la démission du président de la LFP qui, depuis de nombreux mois, a failli à sa mission en ne jouant pas son rôle de rassembleur. L’UCPF appelle à un vote en ce sens lors de la prochaine AG de la LFP prévue fin février  », peut-on lire dans la missive des clubs de L2, qui n’ont pas apprécié que Thiriez prenne position en faveur du syndicat « Première Ligue » qui regroupe désormais tous les puissants.

On devine que cette requête est liée aux décisions du jour et notamment aux décisions prises pour la nouvelle répartition des revenus de l’UEFA pour les clubs non européens. A l’issue du Conseil d’administration, il a en effet été décidé que les 10,1 M€ d’indemnités seront versés aux clubs de Ligue 1 non qualifiés pour la Ligue des Champions et les trois promus de Ligue 2, effaçant des bénéficiaires les autres équipes de l’antichambre de l’élite.