Ligue 1, Coronavirus – L’oeil de Denis Balbir : « Même à huis clos, il faut aller au bout »

true

Chaque lundi, Denis Balbir décrypte l’actualité de la Ligue 1. Après le report de RC Strasbourg – PSG, notre consultant disserte sur la menace du coronavirus sur le calendrier de fin de saison.

« Depuis ce week-end et le report de la rencontre RC Strasbourg – PSG, le Coronavirus s’est invité en arbitre surprenant de cette fin de saison. Comment cela va-t-il se finir pour la Ligue 1 ? La fin de saison peut-elle être menacée ? L’inquiétude est légitime. Elle est d’ailleurs importante quand on voit ce qui se passe en Italie, un pays où il y a beaucoup de personnes âgées et où tous les matches sont désormais à huis-clos.

A lire aussi : Tous les articles sur la Ligue 1

« Si on arrête tout dans dix jours, que se passera-t-il ? Qui va monter ? Qui va descendre ? »

Il y a une panique générale autour de ce virus. C’est peut-être disproportionné par rapport à ce qui se passe réellement. Il s’agit d’un problème de santé réel mais qui n’est dangereux que pour une certaine partie de la population. Je comprends que les autorités soient en veille sanitaire, qu’il y a un souci d’éviter la propagation. Maintenant, à mes yeux, il faut aller au bout de la saison quoi qu’il arrive. Quitte à jouer dix journées de championnat à huis-clos. Même si c’est contre nature, même si cela reste très pénalisant, les équipes peuvent s’habituer à jouer comme ça et les fans pourront toujours suivre leur équipe via un support télévisuel à défaut de plus.

A mon sens, il vaut mieux finir une saison sans aucun spectateur dans les stades que de ne pas la finir du tout. Même si cela reste très secondaire par rapport à la santé des spectateurs, il faut anticiper les problèmes de la saison d’après. Certes, ce n’est que du football mais une décision drastique entraînerait une cascade d’autres soucis.

Si on arrête tout dans dix jours, que se passera-t-il ? Qui va monter ? Qui va descendre ? Qui va jouer les barrages ? Qui va disputer la Coupe d’Europe ? Des équipes seront forcément lésées… Outre l’équité sportive, finir la saison de Ligue 1 est presque une obligation au niveau économique. Il y a de gros enjeux derrière, des enjeux bien au delà des recettes billetterie qui seront forcément en berne. Il y a aussi des diffuseurs détenteurs de droits qui paient très chers et vont être pénalisés. Ce serait une catastrophe économique pour tout le monde. Je ne vois pas comment on peut arrêter totalement la compétition alors que les joueurs sont déjà surprotégés. Il ne faut pas rentrer dans une panique générale où tout le monde reste chez soi.

« Je trouve anormal que la LFP laisse le Racing faire la loi »

Personnellement, je n’ai pas compris la décision du RC Strasbourg samedi. Le club a refusé de disputer son match face au PSG à huis-clos après l’annonce de la fermeture aux spectateurs de la Meinau. Je trouve anormal que la Ligue laisse un club faire la loi par rapport à ça. Surtout quand on voit que cela se fait dans d’autres championnats et notamment en Italie. On connait l’importance de ce public alsacien.

Oui, c’était un match de gala face à Paris. Je peux comprendre la frustration mais si tous les clubs font ça, on ne finira jamais la saison… Le RC Strasbourg est dans le ventre mou du classement, n’a plus grand chose à craindre et peu à espérer. Si on en vient à arrêter le championnat, j’espère ne pas entendre la voix du RCSA parmi les clubs protestants contre cette décision… »

Alexandre Corboz

Journaliste à But! depuis 2008