Ligue 1, Ligue 2 : saison arrêtée, finales, litiges… Le Graët vend la mèche !

true

Suivant les annonces du Premier Ministre Edouard Philippe et avant même que la LFP ne communique sur la question de la fin de saison, Noël Le Graët (président de la FFF) a acté la décision et fait quelques annonces fortes au Télégramme. Morceaux choisis.

Sur la fin de saison actée

« On a informé le Comex que la Ligue 1 et la Ligue 2 ne démarraient pas, que le National ne démarrerait pas non plus, ni la D1 féminine. Ces quatre compétitions sont définitivement arrêtées ».

A lire aussi : Tous les articles sur la Ligue 1

Sur la reprise de la saison le 23 août

« Non, je ne peux pas l’affirmer, j’espère que ce sera possible. Qu’on fasse que la Coupe de France puisse avoir lieu début août avant la Coupe de la ligue puis le championnat. Mais je n’ai aucune certitude ».

Sur la manière de régler les litiges

« Je suis pour l’application des règlements. Il devrait donc y avoir 2 montées de National en D2, la D2 devrait avoir deux descentes et deux montées et donc deux descentes de Ligue 1 car je ne vois pas comment on pourrait faire des barrages. Un championnat arrêté à la dernière journée complète (27e journée) ? Oui complètement, il n’y a pas d’autre solution. C’est la dernière journée qui comptera pour les équipes européennes, sauf si la Coupe de France, qui est prioritaire, peut se jouer, et si Saint-Etienne l’emporte (le PSG, l’OM en C1, le Stade Rennais en barrages C1, le LOSC, l’OL et le MHSC en C3, NDLR) ».

Sur les risques de faillites de club

« Non, j’espère que non, car je connais à peu près les bilans. Ce sera très dur pour certains. Il faut que la saison débute en août car on connaît les chiffres (des nouveaux droits TV NDLR) pour l’année prochaine. Entre les deux, il y a un espace relativement court qui mérite d’être étudié. Je ne manquerai pas d’alerter les services publics là-dessus ».