Ligue 1, Ligue 2  : une nouvelle répartition des droits TV a été décidée !
par Alexandre Corboz

Ligue 1, Ligue 2  : une nouvelle répartition des droits TV a été décidée !

Les 20 clubs de Ligue 1 se sont entendus sur une nouvelle répartition égalitaire des droits TV pour 2020-2024. Seul l'OM a voté contre...

Avec 1,153 milliard d'euros par saison pour la période 2020-2024, la Ligue 1 va disposer d'une nouvelle manne de droits TV avec l'irruption de Mediapro dans le paysage audivisuel français. En cette période de confinement, les clubs de Ligue 1 et de Ligue 2 ont voté la manière dont serait répartie le pactole et, si l'on en croit L'Equipe, il en ressort que les 60% d'augmentation par rapport au présent contrat seraient répartis à parts égales entre les pensionnaires de l'élite. Soit une augmentation mécanique de 20 M€ par club.

Les gros clubs se consolent avec les droits internationaux

Pour contre-balancer et servir les intérêts des neuf clubs à vocation européenne (PSG, OL, OM, ASSE, AS Monaco, Girondins, Stade Rennais, LOSC et OGC Nice), l'intégralité des droits TV internationaux (60 M€ pour l'instant) ira vers ces clubs-là. Une nouvelle répartition votée à une écrasante majorité à 17 voix sur 20 votants. Seul l'OM et Jacques-Henri Eyraud ont voté contre. L'OL par le biais de Jean-Michel Aulas s'est par exemple abstenu alors qu'un autre club - dont l'identité n'est pas connue – était absent du débat et n'avait donné aucune procuration.

Le cas de la Ligue 2 reste à définir

Etant donné qu'il fallait 16 voix pour que ce système soit choisi, il ne devrait pas y avoir barrage du conseil d'administration de la LFP. Sur cette grande question des droits TV, il reste un dernier point à régler. Quelle sera la dotation pour les clubs de Ligue 2 ? Les pensionnaires de L2 souhaitent voir le montant (aujourd'hui fixé à 90 M€ et plafonné à 110 M€) déplafonné mais il faut une unanimité chez les clubs des deux divisions. Ce qui n'est pas encore gagné. Cela fera l'objet d'un débat ultérieur.