AS Monaco – LOSC (0-3) : les 3 choses à retenir de la qualification des Dogues

false

Après le Stade de Reims, le LOSC est le second qualifié pour les quarts de finale de la Coupe de la Ligue. Les Nordistes ont disposé de l’AS Monaco à Louis II (3-0, buts d’Osimhen et doublé de Rémy). Analyse.

Christophe Galtier n’a pas galvaudé la Coupe

Si on pouvait penser que Christophe Galtier ferait souffler les cadres en prévision de l’ultime rencontre de l’année en Ligue 1, il n’en a rien été. Pour le secteur offensif tout du moins puisque Renato Sanches, Victor Osimhen ou encore Jonathan Ikoné étaient tous titulaires. Un vrai marqueur d’ambition sur un déplacement à Monaco qui s’annonçait périlleux.

Victor Osimhen, un but et une frayeur

Auteur du premier but du match (19e) sur un service de l’autre homme en forme Jonathan Ikoné, Victor Osimhen a fait une petite frayeur à tout le monde en réclamant de sortir quelques minutes après son but (23e), remplacé par un Loïc Rémy qui a parfaitement su exploiter les errements monégasques pour faire le break (45e+2) et conclure de près sur un centre à terre de Bradaric (86e). Si le Nigérian qui se plaignait de douleurs à la poitrine et de maux de tête a été conduit à l’hôpital par mesure de sécurité, Christophe Galtier s’est voulu rassurant au micro de « Canal+ » : Osimhen ne souffrait que d’étourdissements à priori sans gravité.

Leo Jardim écœure son homonyme

Doublure de Mike Maignan, Léo Jardim a profité de cette rencontre en Principauté pour se faire un nom face au Monaco de Léonardo Jardim. Le portier brésilien a d’abord sorti un penalty d’Islam Slimani (consécutif à une main de Soumaoro) avant de réaliser plusieurs parades sur la fin pour préserver l’avance lilloise. Les Dogues ont de la réserve aussi dans les buts…

Alexandre Corboz

Journaliste à But! depuis 2008