Gonfreville – LOSC (0-2) : les 3 choses à retenir de la qualification des Dogues

false

Largement dominateur, le LOSC a quand même souffert pour éliminer Gonfreville (National 3) et se hisser en huitièmes de finale de la Coupe de France. Analyse.

Deux choix forts signés Galtier

Agacé du comportement de certains joueurs à Dijon (0-1), Christophe Galtier a envoyé un message fort face à Gonfreville (National 3) en n’alignant ni Victor Osimhen ni Renato Sanches au stade Océane ce samedi. Le Nigérian est rentré à l’heure de jeu, a montré de l’envie et a même inscrit le second but au bout du temps additionnel (92e). Le Portugais a quant à lui remplacé Jonathan Ikoné à la 89e minute de jeu et n’a pas eu le temps de se mettre évidence.

Loïc Rémy a forcé le verrou

Titulaire en pointe, Loïc Rémy a confirmé qu’il faudrait encore compter sur lui dans la rotation. Face au bloc bas normand, l’ancien joueur de Lyon, Marseille et Chelsea n’a pas ménagé ses efforts. C’est logiquement qu’il a été récompensé sur un service de Jonathan Bamba pour percer le coffre fort gronfrevillois (69e). L’homme du match.

La tuile pour Domagoj Bradaric

Décidémment, la première saison nordiste de Domagoj Bradaric est compliquée. Régulièrement pointé du doigt pour ses errements défensifs, le jeune Croate avait une occasion en or de prendre de la confiance face à une équipe de National 3. Il est sorti sur blessure dès la 51e minute, remplacé par Reinildo…

Alexandre Corboz

Journaliste à But! depuis 2008