LOSC : Covid-19, arrêt de la L1, Luis Campos, Gérard Lopez raconte tout

false

Dans un entretien accordé ce jour à l’Equipe, le président du LOSC, Gérard Lopez, a balayé l’actualité foot du moment. Un témoignage fort.

Le président du LOSC, Gérard Lopez, a accordé ce matin un long entretien dans le quotidien l’Equipe. L’occasion, pour lui, de rappeler sa position au cours des dernières semaines, et notamment au sujet de l’arrêt de la Ligue 1. Des mots forts et des choix clairs que l’homme fort du LOSC tient à assumer.

La situation du LOSC

« Quand on regarde la situation des clubs, au-delà de ceux qui descendent en L2, je suis potentiellement et sportivement le plus affecté. Si j’avais plus parlé, on aurait prétexté que c’était de la mauvaise foi, on m’aurait stigmatisé. On était pourtant sur une dynamique sportive positive. Comme certains experts du foot, j’avais pour conviction que l’on pouvait terminer sur le podium. On ne savait pas comment allait se développer la crise sanitaire. J’ai trouvé qu’il était correct de ne pas m’emporter. J’ai reconnu ce que je devais reconnaître : le PSG champion.« 

Le COVID-19

« Dans mon cas, ma famille a été touchée par le COVID-19. Très gravement. »

La décision d’arrêter le championnat

« Je ne me permettrai jamais de faire passer un match de foot avant la santé. Mais j’aurais espéré que l’on dise à l’époque : “On ne sait pas. On attend d’en savoir plus.” Pas qu’on dise : “On reprend, on fait un tournoi, on empile les matches.” Ce n’était pas le sujet. Il fallait éviter de prendre des décisions néfastes. Même aujourd’hui, je ne dis pas que ceux qui ont repris ont raison. Car ils n’ont pas encore terminé. Mais ils ont eu de l’intelligence dans l’approche du problème. Et on est – quasiment – les seuls à avoir arrêté. »

La LFP

« La LFP est une institution faible et cela amène à une situation rocambol

esque. »

Luis Campos

« Luis a principalement la haine de la défaite. C’est également mon cas, mais lui est a un degré au-dessus. Son ras-le-bol est venu d’un sentiment d’injustice(…)Il a très mal vécu l’arrêt de la Ligue 1. Il n’y a jamais eu de problème entre nous. Luis veut que nous soyons encore plus proches pour le mercato et que nous décidions ensemble de certaines choses. Aujourd’hui, il a une revanche sportive à prendre. Comme moi. Le LOSC aussi. »