LOSC – Mercato : qui vendre pour atteindre 150 M€ ?

true

Hier, RMC a annoncé que la DNCG a ordonné « sursis à statuer »pour le LOSC. Les Lillois devront vendre pour 150 à 160M€ dans l’optique de respecter l’accord.

Comme tous les autres clubs, le LOSC a souffert de la crise économique liée au Covid-19. En plus des pertes financières sèches, les Dogues ont été contraints d’accepter de finir quatrième de Ligue 1. Les Nordistes ont fini à un point de la qualification à la Ligue des Champions. Les juteuses retombées financières de la coupe européenne vont manquer au président Gérard Lopez.

Rageante, la désillusion est devenue aussi bien sportive que financière. Avec la fermeture de l’année fiscale au 30 juin, le LOSC s’est fait tirer les oreilles par la DNCG. En prenant en comptes les circonstances exceptionnelles, l’instance a convenu d’un « sursis à statuer ». Les dirigeants lillois devront repasser devant le gendarme financier mi-juillet. D’ici cette date butoir, selon RMC, les pensionnaires du stade Pierre-Mauroy devront vendre entre 150 et 160 millions d’euros. Pas une mince affaire en ces temps de crise économique.

Osimhen et Gabriel au Napoli ? Le LOSC vise 100M€

En ce début de mercato, le LOSC reçoit de nombreux intérêts de clubs étrangers pour ses pépites. Parmi eux, Naples s’est montré propice à faire coup double. Gennaro Gattuso, entraîneur du Napoli, aimerait ramener Gabriel (22 ans) et Victor Osimhen (21 ans) au San Paolo. Un ticket qui pourrait rapporter 100M€ dans les caisses nordistes.

En ce qui concerne Gabriel, il donne sa priorité à la piste italienne. Auteur de 24 apparitions cette saison en Ligue 1, le défenseur central souhaite partir. Acheté 3M€ à l’été 2017, l’Auriverde, sous contrat jusqu’en 2023 dans le Nord, pourrait rapporter dix fois plus au LOSC.

Pour Osimhen, les doutes sont encore présents. Le Nigérian s’est rendu sur place pour discuter avec les dirigeants napolitains. Naples serait favorable à dépenser 50M€ et Adam Ounas pour s’adjuger le natif de Lagos (Nigéria). Arrivé l’année dernière de Charleroi, le buteur, auteur de 13 buts en 27 apparitions de Ligue 1, devrait passer qu’une seule saison au LOSC.

Celik, Soumaré, Maignan et Ikoné sur le marché pour combler le déficit ?

Forcément, les Lillois devront céder d’autres valeurs marchandes pour épouser les volontés dictées par la DNCG. Plusieurs titulaires sont susceptibles de s’en aller. Les demandes ne manquent pas. Il est peu probable que tous ces joueurs partent lors de ce mercato estival.

Dans cette liste, on peut retrouver Zeki Celik (23 ans). Le latéral droit, engagé jusqu’en 2023, possède un solide intérêt de l’Atalanta Bergame. S’il rêve de Premier League, le Turc pourrait se laisser tenter par le projet de jeu offensif prôné par Gian Piero Gasperini. Selon Transfermarkt, sa valeur marchande est estimé à 16M€.

Autre pépite sollicitée : Boubakary Soumaré (21 ans) ! Le milieu défensif affole les clubs outre-Manche (Newcastle, Manchester United). Sous contrat jusqu’en 2022, le joueur formé au PSG avait déjà failli être cédé au mercato hivernal par le LOSC. Les dirigeants nordistes avaient accepté une offre très lucrative de Newcastle. D’après Transfermarkt, l’international français moins de 21 ans a une valeur marchande autour de 25M€.

Les deux autres joueurs « bankable » ont aussi été formés au PSG. Jonathan Ikoné (23 ans) sort de deux saisons très abouties du côté de Pierre-Mauroy. Sous contrat jusqu’en 2023, le néo-international français pourrait bien être attiré par les sirènes étrangères. Selon Transfermarkt, sa valeur marchande tutoie 35M€. L’ailier avait été acheté 5M€ au PSG, mais un nouveau départ dans le secteur offensif (Rémy, Osimhen) poserait de gros potentiels problèmes.

Son ami Mike Maignan serait aussi, peut-être, enclin à prendre le même chemin que Gabriel et Osimhen. Le gardien de but, sous contrat jusqu’en 2022, possède de forts intérêts anglais. Le Tottenham de José Mourinho lui ferait les yeux doux. Performant dans les cages lilloises, Maignan est estimé à 18M€ par Transfermarkt. Contraint vendre, le LOSC sait détenir des joyaux. À eux, maintenant de bien les vendre pour faire la place aux pépites trouvées par Campos.