LOSC, OM - Mercato : après Lihadji, Eyraud veut se venger !
par Mathias Merlo

LOSC, OM - Mercato : après Lihadji, Eyraud veut se venger !

En instance de départ de l'OM vers le LOSC, Isaac Lihadji (17 ans) a créé un précédent entre les deux clubs. Les Olympiens scrutent Joël Ngoya (18 ans).

La vengeance est un plat qui se mange froid. Le LOSC pourrait bien l'apprendre prochainement à ses dépens. Toujours pas officiel, le départ d'Isaac Lihadji (18 ans) pour le Nord est acquis. L'international français moins de 19 ans a refusé un premier contrat professionnel de l'OM pour s'engager avec les Dogues.

Isaac Lihadji est considéré comme une des plus belles promesses du centre de formation de l'OM. Forcément, le club olympien a mal pris cet affront. Alors, il prospecte désormais dans la pouponnière du LOSC. Selon les informations de FootMercato, Joël Ngoya (18 ans) a tapé dans l'oeil des recruteurs marseillais.

Ce jeune talent du LOSC peut aussi bien évoluer en sentinelle qu’au poste de milieu relayeur. Le gaucher a notamment disputé les 90 minutes de la rencontre de Youth League face à Chelsea (1-1) en décembre dernier. Quelques jours plus tôt, il avait rendu une copie remarquée lors d'une rencontre de championnat U19 face au PSG d'Adil Aouchiche au Camp des Loges. Deux performances qui avaient séduit de nombreux recruteurs français et européens.

Le LOSC en retard, l'OM, Nice et Bordeaux sur les rangs

En fin de contrat aspirant au 30 juin au LOSC, Ngoya est pour le moment très loin de signer un premier contrat professionnel dans son club formateur... Et l'OM a senti l'aubaine ! Le jeune lillois voit se multiplier les propositions et prises d’intérêt. Toujours d'après FootMercato, plus de dix clubs français (dont Nice et Bordeaux) et européens sont intéressés par ses services. La plupart des clubs promet au milieu de terrain un premier contrat professionnel de trois ans.

L’OM a flairé le bon coup, mais devra user de sacrés arguments. Étranglé par des problèmes financiers, le club phocéen veut miser sur son centre de formation et sur la jeunesse. Les décideurs olympiens retrouveraient aussi de l'honneur après l'échec Lihadji. Ils rendraient la monnaie de la pièce aux Dogues. Pour éviter la déconvenue, le LOSC devra agir et vite pour conserver son espoir.