LOSC – Affaire Thauvin : Un supporter lillois (nous) fait part de son amertume

Le message est arrivé il y a quelques minutes, dans la boîte mail de notre site. Et Butfootballclub étant avant tout dédié aux supporters, nous décidons de la publier dans son intégralité. En cause, et c’est l’actualité, le départ de Florian Thauvin à l’OM. Ce qui chez certains supporters lillois ne passe pas. On peut les comprendre.

« Cher président, Il est bien trop tard pour vous écrire, trop tard pour voir notre LOSC être le club dont nous rêvions. Ma déception de plus en plus grande me pousse à le faire : Vous êtes arrivé à Lille il y a 12 ans, le LOSC était redevenu un club rentable grâce au président Leconte et à une équipe vaillante permettant la remontée en D1. Vous avez donc rejoint deux nouveaux présidents qui avaient une vision bien moderne du football. Je parle de la vision « bling-bling » qui apporte la réussite sportive de nombreux clubs aujourd’hui. La D1, La 3ème place , la ligue des champions et un bon petit stade bien rempli ont permis l’arrivée d’ un grand nombre de supporters du LOSC, avec une affluence triplée en l’espace d’un an. Le LOSC était un club attrayant avec une équipe menée d’une main de fer par notre coach Vahid, des joueurs qui avaient une reconnaissance et un grand respect pour le club. Cette équipe nous faisait oublier la vision « bling bling » de la direction. A cette époque, M Paquet était chef de la sécurité recrutant des gros bras pour nettoyer les gradins, mission qu’il avait plutôt bien réussi et cela peu importe la manière. Je ne pourrais redire vos mots lors de vos premiers mois en tant qu’actionnaire majoritaire, mais je sais que ces mots étaient plein de valeurs et de respect envers le peuple lillois. Ces mots étaient bien différents de ceux prononcés par les deux anciens présidents, à mon grand plaisir. Grâce à un nouveaux coach rigoureux et à une superbe cellule de recrutement, le LOSC retrouvait la coupe d’Europe. Effaçant ainsi les huées de nombreux supporters se demandant pourquoi la vente de joueurs et les revenus de la LDC n’avaient pas été réinvestis à vos débuts. Jean-Luc Buisine allait chercher au fin fond des continents des joueurs inconnus au bataillon et cela avec plusieurs années de football pro dans les jambes. Les Odemwingie, Bastos, Lichsteiner, Keita , Bodmer et pleins d’autres dénichés par le « magicien du recrutement ». Cette poule aux oeufs d’or vous a permis de faire les plus belles plus-values pour un club français tout en faisant du LOSC une équipe du top 5…

La méthode Paquet

Qu’il était dur pour ces nombreux supporters de venir dans ce stadium si froid, si moche, si… triste. Imaginez s’il n’y avait pas eu ces joueurs, Claude Puel et Jean Luc. Buisine …. Votre personnel lillois de qualité permettait donc de faire un nouveau cycle, le centre de formation, le recrutement et l’arrivée d’un très bon coach était de bons augures. Mon estime était toujours grande à votre égard, notamment par le licenciement du Businessman Thuillot au profit du coach Rudy. Cette sage décision nous a permis de remporter les deux titres par la suite et de montrer que vous aviez des principes autres que ceux du foot moderne. Vous avez fait l’effort de revaloriser de nombreux salaires, mais vous avez aussi laissé une nouvelle fois partir des grands joueurs pour renflouer les caisses… A vrai dire cela ne dérangeait plus les supporters du LOSC, persuadés que comme depuis dix ans, chacune de vos décisions était bonne. Très peu avaient remarqué le départ de notre recruteur et de cadres du centre de formation. Eden Hazard était en fait le responsable de cet aveuglement, son transfert en or en a réveillé plus d’un. Et pourtant, les rêves d’un grand LOSC au grand stade étaient encore présents parmi de nombreuses personnes guidés par vos paroles. La méthode « Paquet », ainsi pourront nous l’appeler, se mettait en place, avec des records de transferts pour le recrutement du LOSC et cela pour des joueurs qui n’avaient peu prouvé jusque-là. De quoi faire venir les touristes de Bollaert au Grand Stade. Payet sortait du lot, le dernier dossier de J-L B au passage, de cette équipe qui nous donna la plus frustrante des saisons du LOSC avec une non qualification européenne. Cette méthode montrait donc la mauvaise direction que vous preniez. La signature de plusieurs jeunes, la montée en puissance de jeunes déjà présents, nous laissaient penser à un nouveau cycle avec une équipe talentueuse et motivée, encadrée par des joueurs expérimentés et sous les ordres de Rudi Garcia.

Gagner de l’argent…

La campagne d’abonnement presque finie et donc l’annonce du départ de Rudi Garcia, la vente de Lucas Digne et de notre meilleur joueur Dimitri Payet montraient encore une fois la volonté unique de gagner de l’argent au détriment des rêves de son public. De quoi motiver un jeune joueur et son entourage de souiller notre blason. Ce Thauvin a montré à quel point il n’y avait plus aucun respect dans ce foot moderne, nous étions bien loin de la génération de Vahid et de ses sanctions, on se souvient encore du cas Abidal… Les sanctions que l’on attendait donc n’ont pas eu lieu. Ce gosse pourri a eu ce qu’il voulait balayant les dernières valeurs que vous nous vendiez. Vos paroles n’avaient plus ce joli son de vos débuts lors de votre communiqué de presse. L’argent est chez vous plus fort que tout. Cette fois il n’y a plus Buisine, il est impossible pour nous de reconstruire un cycle aussi performant que jadis et de plus, la concurrence est devenue plus grande qu’il y a quelques années. Je pense que vous le savez ou alors vous êtes totalement aveuglés par cet argent, priant pour que René Girard fasse un même exploit qu’à Montpellier. Cet entraineur, vulgaire, qui a critiqué le club à de nombreuses reprises, et même insulté certain supporters, ne correspondait pas à l’image de notre LOSC. On aurait en effet jamais vu de tels agissements avec Vahid, Puel ou Garcia. Seul l’entraineur Froger était semblable, ce qui nous renvoi aux heures les plus sombres de notre club… Ou peut-être avez-vous déjà vendu le LOSC à un milliardaire de je ne sais où. Dans ce cas, vous avez eu entre vos mains une des affaires les plus lucratives du pays, 11 années de bénéfices en 12 ans pour un club que vous allez vendre beaucoup plus. De quoi rendre jaloux le monde des affaires auquel vous appartenez. Une chose est sûre, c’est que le LOSC dont nous rêvions tous n’est pas là. Ce rêve de voir le LOSC faire face aux grandes équipes pourries par l’argent, grâce au centre de formation et à la meilleure cellule de recrutement, ne verra pas le jour. La trahison à de nombreuses reprises de votre public aura de lourdes conséquences. La montée en ligue 1 du club rival dont les moyens seront supérieurs, verra vos adeptes du spectacle dont vous tenez tant et cela au détriment des supporters historiques, s’en allaient vers le club voisin. Il n’y a donc plus que le choix de trouver ce riche repreneur pour voir le LOSC en haut de l’affiche, vous comprenez alors cette grande déception… Vous ne pouvez plus nous mentir par votre immunité totale qui a suivi les deux titres. N’oubliez pas que ces deux titres sont le fruit du travail de nombreuses personnes, absentes aujourd’hui ( entre eux et Frédéric Paquet, vous avez choisi). Voilà mon Cher Président, j’en ai fini avec ce LOSC qui ne fait plus beaucoup rêver, peut-être je suis trop nostalgique du stade populaire que fût Grimomprez Jooris ou trop déçu par ce foot moderne, mais une chose c’est que j’en ai fini avec vous.

Amicalement vôtre,

Alexandre Corboz

Journaliste à But! depuis 2008