par Bastien Aubert

LOSC - PSG (0-2) : Pierre Ménès a un avis bien tranché sur la polémique arbitrale

La victoire du PSG à Lille dimanche en clôture de la 21e journée de L1 a été entachée par des décisions arbitrales contestables (2-0). Pierre Ménès ne le nie pas.

Neymar et le PSG n’ont pas besoin de ça pour survoler les débats en Ligue 1. Dimanche, le LOSC a été victime d’un arbitrage quelque peu désavantageux concernant plusieurs décisions arbitrales. Gérard Lopez est monté au créneau. 

« Il y a deux buts, effectivement étranges. Le premier, pour moi et pour d’autres, il y a une faute d’antijeu de Neymar, il continue et il met le but, a pesté le président du LOSC en zone mixte. Sur le deuxième, il y a carrément faute sur Ikoné. Le règlement est ce qu’il est, normalement on doit revenir à l’action, on n’y revient pas donc je ne sais pas à quoi il sert. Un match comme ça, mérite un arbitrage d’un niveau au moins équivalent aux deux équipes. Si l’arbitrage a été moyen ? Je ne vais pas vous contredire. »

Sans compter le jaune inexistant de Benjamin André, Pierre Ménès est revenu sur cette deuxième action litigieuse, où un penalty sifflé sur un main dans la surface de Reinildo fait suite à une faute sur Jonathan Ikoné dans la moitié de terrain parisienne.

« L’intensité des Lillois s’est assez rapidement étiolée et derrière, le match a basculé sur un coup de génie de Neymar. Paris a ensuite creusé l’écart après le repos sur une action litigieuse, a analysé Ménès sur son blog. Comme tout le monde, je pense qu’il y a faute de Kouassi sur Ikoné au départ. Visiblement, le VAR en a fait une autre interprétation. Après, le penalty pour la main de Reinildo est totalement justifié et le Brésilien a doublé la mise en le transformant de justesse. Que dire d’autre ? Que Neymar est au-dessus du lot et qu’il ne faut vraiment rien connaître au foot pour penser le contraire. Il est en forme, motivé et bien dans sa tête. Du coup, il survole les matchs. »