Juventus – OL (2-1) : Depay, Cristiano Ronaldo... Les enseignements de l'exploit historique des Gones
par Julien Pédebos

Juventus – OL (2-1) : Depay, Cristiano Ronaldo... Les enseignements de l'exploit historique des Gones

L'OL a réussi l'exploit d'éliminer la Juventus Turin en huitièmes de finale de Ligue des champions (1-2). Et le City de Pep Guardiola se profile désormais.

L'ogre Juventus est enfin tombé !

Ce vendredi soir, l'OL aura réussi une première dans l'histoire du football français. Jamais la Juventus n'aura été éliminée en confrontation directe par un club dans toute l'histoire des compétitions européennes. La malédiction est donc rompue puisque l'OL vient de réussir cet exploit incroyable. Une qualification qui met fin à une série de douze éliminations consécutives des clubs tricolores face à l'ogre turinois.

Depay, un éclair encore insuffisant

Le match de Memphis Depay peut être analysé avec deux lectures. La première est de dire que l'attaquant néerlandais a inscrit son sixième but en six matchs de Ligue des champions, en transformant son penalty avec une Panenka particulièrement culotté. Et que ce but est le but de la qualification. Mais ce serait occulter la deuxième lecture... Un match de nouveau très discret une semaine après une finale de Coupe de la Ligue compliquée. Une nouvelle fois, l'attaquant néerlandais qui revient d'une grave blessure au genou est apparu emprunté. Physiquement au moins, il n'a pas encore retrouvé son meilleur niveau. Qu'en sera-t-il avec une semaine supplémentaire ?

Cristiano Ronaldo a tout fait pour sauver la Juve

Cristiano Ronaldo l'a montré depuis le retour du confinement, il est de retour à un niveau énorme. La star portugaise a empilé les buts et le parfum unique de la Ligue des champions ne pouvait que le booster un peu plus, alors que sa campagne était pour le moment discrète avec deux buts. Auteur du penalty égalisateur, le numéro 7 de la Juventus a surtout illuminé la nuit de Turin avec une frappe terrible du pied gauche que Lopes n'a pu que détourner du bout des gants. Un 29e doublé en Ligue des champions finalement insuffisant. Pour la première fois depuis la saison 2009/10, CR7 ne verra pas les quarts de finale de la C1.

Le débat du physique reste ouvert

Avec l'arrêt prématuré de la Ligue 1 pendant que les autres championnats sont allés à leur terme, la question du rythme des clubs français par rapport aux rivaux européens s'est rapidement posée. Et ce n'est pas cette soirée turinoise qui viendra clore le débat. Après la demi-heure de jeu, les Gones ont rapidement affiché des limites physiques traînées comme un boulet une grande partie du match. En fin de rencontre, les nombreux changements ont permis à l'OL de retrouver un second souffle. Mais c'est surtout leur grande solidarité qui aura fini par faire la différence.

Et maintenant, le City de Pep Guardiola !

Après avoir fait tomber deux mythes du football mondial, la Juventus et Cristiano Ronaldo, l'OL peut maintenant se projeter sur son nouveau challenge qui n'est pas plus mince. Le Manchester City de Pep Guardiola a affiché un visage costaud face au grand Real Madrid. Sur un match, les Gones ont montré qu'ils sont capables de tout. La marche s'annonce néanmoins dantesque.