OL : Aulas, Garcia, Juninho…la conférence de presse à suivre en direct !

true

Depuis 11 heures 30, l’OL tient une conférence de presse afin de présenter son nouvel entraîneur, Rudi Garcia. C’est en direct sur notre site.

C’est tout d’abord le président de l’OL, Jean-Michel Aulas, qui s’exprime. « Le choix de Rudi Garcia émane d’un bon travail. On a tenu compte du projet. Le point principal, c’est Juninho, qui incarne ce projet OL. Rudi Garcia a une expérience concrète, plus de 700 matches dirigés. 80 matches de Coupe d’Europe. Quand on a interrogé les dirigeants des clubs dans lesquels Rudi a travaillé, que ce soit à Lille, à la Roma ou à Marseille, la même réponse se produisait : Rudi réussissait. On a donc fait un choix, unanime. C’est Juninho qui a tranché, comme c’est Juni qui a décidé d’arrêter l’expérience précédente.

Au sujet des supporters, je tiens à dire ceci. Les représentants de supporters n’étaient pas disponibles ce matin, voila pourquoi ils ne sont pas devant vous. Mais on va les voir cet après-midi. C’est la démocratie, chacun a le droit de s’exprimer. Il y aura donc rencontre entre tout le monde. Mais attention, le passé, c’est le passé. On est aujourd’hui plus forts avec Rudi que sans Rudi. »

Le président @JM_Aulas : « Je suis très heureux d’avoir Rudi à mes côtés. On a fait les choses de manières professionnelles. @Juninhope08, Gérard Houiller, Vincent Ponsot et moi-même avons constitué ce groupe de décision. On a pris cette décision à l’unanimité. »

Juninho : « J’avais tout de suite pensé à Sylvinho. Jamais, je n’aurais pensé que ça ne marcherait pas. Outre le classement, on a perdu les bases de la saison passée. On avait une équipe créative, et ça on ne le ressentait plus. On a donc décidé de se séparer de Sylvinho. Ce n’était pas facile. Vraiment car je l’avais choisi. »

Rudi Garcia : « Je suis là parce que l’OL fait partie des meilleurs clubs en France. Ce qui m’a plus, c’est la rencontre avec Juni. D’ailleurs, je préfère l’avoir comme directeur sportif que comme adversaire de l’époque…Il va me faire profiter de son expérience. Je ne suis pas là pour brosser mes dirigeants dans le sens du poil, mais mieux vaut avoir Jean-Michel Aulas avec soi que contre soi. Là, j’ai le charisme de Juni et l’expérience du président, je suis bien. L’OL, j’espère que je vais y rester longtemps.

J’ai hâte d’être au coeur des événements. Le plus important, c’est déjà de gagner contre Dijon. A propos de mon staff, je voudrais remercier Frédéric Bompard, déjà, qui ne vient pas avec moi à l’OL. J’ai aussi voulu profiter de l’organisation déjà en place au sein de ce club. J’ai aussi demandé à mes dirigeants de pouvoir regarder ce qu’il se passait au sein de l’OL. Je vais voir, mais je n’ai pas beaucoup de temps. Le staff sera peu-être évolutif, mais pas sûr.

Les matches du début de saison ? Il faut qu’on soit l’Olympique Lyonnais. Le baromètre, c’est comment on peut s’approcher de la surface adverse. On doit vite le mettre en place. Mon projet de jeu sera offensif. On devra beaucoup toucher le ballon, beaucoup courir et même sans ballon. J’espère que mon OL aura une âme et un sens du collectif appuyé. Mais ma priorité, ça va déjà être de rencontrer chacun de mes joueurs.

Les supporters ? Je crois qu’on a tous une seule motivation, faire gagner l’OL. Il le faudra pour être convaincants. Et ça commence dès samedi contre Dijon. »

L.T.