OL : Aulas influencé en haut lieu pour préférer Rudi Garcia à Blanc ?

true

Jean-Michel Aulas, le président de l’OL, a donc tranché pour Rudi Garcia dans sa quête d’un entraîneur. Un choix qui surprend.

Alors que les choses semblaient très bien embarquées avec Laurent Blanc, c’est finalement Rudi Garcia qui s’installe sur le banc de l’OL. Un revirement de situation que beaucoup expliquent par le désaccord au niveau du staff voulu par Blanc. Mais Pierre Ménès, sur Yahoo Sport, semble particulièrement sceptique.

« Déjà, il faut arrêter de nous prendre des cons avec des arguments débiles du staff. On a l’impression qu’il voulait venir avec 12 mecs alors qu’il en voulait 3. Alors, est-ce qu’il voulait absolument venir avec Jean-Louis Gasset ? Est-ce que Gasset n’a pas voulu venir à Lyon ? On ne le sait pas. Mais franchement, quand tu t’intéreses à Laurent Blanc, tu ne fais pas un focus sur son adjoint, quelqu’il soit », a estimé le consultant du Canal Football Club.

Pierre Ménès y voit donc des raisons différentes. La première étant une sortie de mainmise lyonnaise en interne pour le staff. « Il y a quand même dans cette volonté farouche de l’OL de garder l’ancien staff qui reste quand même sur deux échecs qu’on le veuille ou non, quelque chose d’un peu « chelou »… », a tout d’abord expliqué Ménès. Avant de pointer plus clairement du doigt trois hommes qui parlent à l’oreille de Jean-Michel Aulas. Avec une influence visiblement décisive. « Je pense que Bernard Lacombe et Gérard Houllier étaient farouchement contre pour des raisons que j’ignore. Je pense aussi que Jean-Michel Aulas, en étant membre de la Fédé, a consulté Noël Le Graët dont on connait l’inimitié avec Blanc pour des raisons obscures… », a révélé Pierre Ménès. Un scénario qui profite aujourd’hui à Rudi Garcia.

Maxime Tauzin

Julien Pédebos

Journaliste à But! depuis 2014