OL – Bayern (0-3) : les enseignements de l'élimination rageante des Gones
par Julien Pédebos

OL – Bayern (0-3) : les enseignements de l'élimination rageante des Gones

L'OL, qui pourra regretter un gros manque d'efficacité, laisse filer le Bayern Munich affronter le PSG en finale de Ligue des champions.

Même si le Bayern Munich n'a pas volé sa qualification, les joueurs de Rudi Garcia peuvent nourrir des regrets dans une rencontre où l'écart de niveau n'aura pas été aussi important que cela.

Un manque d'efficacité qui ne pardonne pas

Avant que le Bayern ne parvienne à prendre le dessus de manière indiscutable, l'OL a eu l'opportunité de mettre le club bavarois dans le doute. Et c'est ce qui laissera forcément des regrets aux hommes de Rudi Garcia. Memphis Depay a bénéficié d'une occasion en or avant que Karl Toko-Ekambi ne trouve le montant de Neuer à bout portant. Un manque d'efficacité qui se paie cash à un tel niveau de la compétition. Il a suffi d'une opportunité à Gnabry pour expédier le ballon dans la lucarne de Lopes et réduire à néant les efforts des Gones, de nouveau maladroits par Toko-Ekambi en deuxième période alors que l'opportunité de revenir à 1-2 était belle.

Aouar, Depay, les leaders lyonnais ont souffert

Depuis le début de ce Final 8, l'OL a pu compter sur un grand Houssem Aouar que ce soit contre la Juventus Turin ou Manchester City. Ce mercredi soir, si les Gones ont montré plus de limites dans le jeu, c'est sans doute aussi parce que Aouar s'est montré moins à son avantage au moins pendant une heure. Il faut dire que le Bayern lui avait prévu un traitement particulier avec un gros pressing et des prises à deux. Quant à Memphis Depay, le capitaine lyonnais a montré les mêmes difficultés que lors des matchs précédents. Avait-il vraiment la capacité, en revenant d'une si grave blessure, d'enchaîner des matchs de cette envergure ? Surtout que Moussa Dembélé, de son côté, a dû ronger son frein sur le banc...

Le Bayern, un ogre accessible pour le PSG ?

On avait laissé le Bayern Munich absolument impressionnant lors de leur démonstration face au FC Barcelone (8-2). Mais ce mercredi soir, les Allemands ont montré un visage moins séduisant qui rassurera forcément les supporters du PSG. Certes, les partenaires de Lewandowski ont globalement maîtrisé leur sujet et affichent une belle force collective en plus de leur froid réalisme, mais leurs errements défensifs déjà aperçus face au Barça ont été encore plus évidents face à l'OL. Reste à espérer que Mbappé ou Neymar parviennent à concrétiser les munitions loupées par Depay et Toko-Ekambi ce soir.

Un parcours mémorable... pour dire au revoir à l'Europe

En s'inclinant ce soir face au Bayern Munich, l'OL dit officiellement adieu à ses rêves d'Europe. Les Gones n'avaient plus qu'un moyen d'obtenir un billet européen, en remportant cette Ligue des champions. Sans matchs européens à se mettre sous la dent cette saison, les supporters lyonnais pourront néanmoins se souvenir avec plaisir de ce Final 8 mémorable. Cette défaite face au Bayern ne viendra pas occulter les magnifiques exploits réussis face à la Juventus Turin et Manchester City. De quoi donner confiance à Rudi Garcia et ses hommes pour l'avenir.