OL – Benfica (3-1) : Andersen première, Depay et Aouar encore au top… Le jeu et les joueurs

false

Grâce à des réalisations d’Andersen, Depay et Traoré, l’OL a glané un succès précieux en Ligue des Champions face à Benfica (3-1). Analyse.

A lire aussi : Tous les articles sur l'OL

L’OL peut se qualifier dès la prochaine journée

Deuxième du groupe au coup d’envoi grâce à la victoire du RB Leipzig au Zenith (2-0), l’OL a su saisir l’occasion en or qui lui était offert de s’installer dans les places qualificatives pour les huitièmes de finale de Ligue des Champions. Les Gones peuvent même tuer le suspense dès la 5e journée en cas de victoire ou même de match nul supérieur à 1-1 en Russie face au club de Saint-Pétersbourg.

Le jeu :

Une équipe-type semble se dessiner à l’OL. Après quelques tâtonnements sur ces premiers matches, Rudi Garcia a établi une équipe-type en 4-4-2, reconduisant les mêmes joueurs sur les trois dernières victoires. Un système qui va d’ailleurs comme un gant à Memphis Depay, libre de décrocher et qui se régale dans la peau du numéro 10. Pour Jeff Reine-Adélaïde, passé dans l’axe à la sortie du Néerlandais, ce fut un peu plus compliqué de trouver ses marques même si l’ancien Angevin s’est créé une belle occasion (64e). 

Le scénario du match :

Excellent dans l’envie et l’agressivité lors du premier acte, l’OL a totalement mangé le Benfica Lisbonne durant 45 minutes, rentrant logiquement au vestiaire avec deux buts d’avance malgré quelques frayeurs sur les derniers instants. A la sortie de Memphis Depay, les Gones ont eu un peu plus de mal à poser leur patte. Sur le reculoir, les hommes de Rudi Garcia ont été davantage bousculé. Mais Anthony Lopes, qui avait déjà sorti une frappe instantanée de Chiquinho avant la pause (45e+3), s’est montré vigilant sur une tentative lointaine de Seferovic (57e). A l’orée du dernier quart d’heure, l’OL a finalement cédé sur un enchaînement de Seferovic parti à la limite du hors-jeu. Les Gones ont tremblé avant la délivrance signée Bertrand Traoré (89e). Un rappel à l’ordre avant le choc face à l’OM.

Les joueurs :

1/ Joachim Andersen premier coup d’éclat

Pour sa 12e titularisation avec l’OL (sa deuxième en Ligue des Champions), Joachim Andersen a confirmé sa montée en puissance avec son tout premier but rhodanien. Après une phase d’adaptation compliquée, le Danois a haussé son niveau d’agressivité. Bon dans la lecture de jeu, il s’est montré intraitable dans ses interventions. Simplement pris à défaut dans l’alignement sur le but de Benfica. En scorant dès la 4e minute, l’ancien joueur de la Sampdoria est même devenu le buteur le plus précoce de Lyon en C1 depuis Kim Källström en 2009…

2/ Ce si précieux Memphis Depay…

Sorti à la pause suite à une gêne musculaire derrière la cuisse, Memphis Depay a confirmé avant cela qu’il traversait l’une de ses plus belles périodes depuis son arrivée à Lyon. Buteur pour la 4e fois consécutive en 4 matches de Ligue des Champions, le Néerlandais a scoré sur chacun des quatre derniers matches de Lyon. Face à Benfica, il a inscrit son 50e but dans la Capitale des Gaules. Autant dire que l’incertitude qui entoure déjà sa participation sur le match de l’OM est un problème…

3/ Houssem Aouar en tenue de gala

Confirmant qu’il n’était jamais meilleur que lorsqu’il était dans un match attirant la lumière, l’international Espoirs a mis au supplice Tomas Tavares dans son couloir gauche. Bon dans la conservation, combatif sur chaque ballon, Aouar s’est offert quelques chevauchées remarquées… Dont celle qui a permis à son ami Memphis Depay d’inscrire le 2e but. Et si finalement s’il prenait l’habitude de manger la ligne de touche ?

Alexandre CORBOZ, au Groupama Stadium.

Alexandre Corboz

Journaliste à But! depuis 2008