OL : des investisseurs du Moyen-Orient pour succéder à Aulas ?

true

Jean-Michel Aulas a donné des pistes sur sa future succession à la présidence de l’OL. Tony Parker a le profil idoine mais il ne serait pas le seul sur la liste…

Jean-Michel Aulas n’est pas éternel. À 71 ans, le président de l’OL passera la main un jour ou l’autre et a donné quelques indices sur l’identité de celui ou ceux qui pourraient lui prendre le relais dans le Rhône. 

A lire aussi : Tous les articles sur l'OL

Des investisseurs du Moyen-Orient ont déjà sondé Aulas

« Des gens qui veulent racheter l’OL et être président, il y en a beaucoup plus qu’on ne l’imagine. Des investisseurs étrangers me sondent, du Moyen-Orient notamment, a affirmé JMA dans les colonnes du Figaro. Tony (Parker) coche à peu près toutes les cases. Pour qu’il me succède, il y a deux paramètres. L’actionnariat, dont je suis le premier garant et qui représente un capital très important. Sur le côté président-manager, Tony (37 ans) a le profil. Il est plus jeune, avec une image internationale, c’est un mec bien. Est-ce qu’il sera président d’une franchise NBA, un jour à la tête d’un club de foot ? Il faut lui poser la question. En toute honnêteté, rien n’est défini. »

Le timing du départ d’Aulas fait partie des inconnues à l’OL. « Celui qui rachètera l’OL quand je devrais partir, soit parce que j’aurais gagné la Coupe d’Europe et le championnat à nouveau, ou parce que je serais appelé à d’autres fonctions, il faudra qu’il soit accompagné par un actionnaire qui l’adoubera », a-t-il conclu. Avis aux amateurs. 

 

Bastien Aubert

Journaliste à But! depuis 2013