OL – Mercato : Aulas évoque les cas Martial, Kemen et Benzia, et menace pour Koné !

Après avoir évoqué les transferts qui concernent l’OL, Jean-Michel Aulas a sorti les griffes contre Fulham pour le départ de Koné.

En marge de la présentation de Sergi Darder et Lucas Tousart, Jean-Michel Aulas a balayé les sujets chauds.

Anthony Martial

« Déjà, on est content pour Anthony. C’est valorisant pour lui. Il est parti pour nous rendre service à Monaco à une époque où on en avait besoin. C’est une belle opération pour lui, pour Monaco aussi. On est très heureux car nous avions gardés des droits. On dispose d’une vingtaine de pourcent en plus des 5% d’indemnités de formation pour la période durant laquelle il a été là. C’est une dizaine de millions d’euros dans les caisses de l’OL et un peu plus si les bonus tombent. C’est une très belle opération qu’on n’aurait probablement pas pu réussir sans les relations de l’AS Monaco avec un certain nombre de très grands traders.»

Olivier Kemen

« Nous sommes encore en discussions avec un des collègues de Lucas, de l’équipe des moins de 19 ans Il est possible qu’il y ait une troisième recrue ce soir, Olivier Kemen, capitaine de l’équipe des moins de 19 ans. Mais pour le moment ce n’est pas signé, pas acté. »

Yassine Benzia

« Yassine Benzia devrait s’engager avec le LOSC mais les discussions sont en cours. »

Bakary Koné

« On a un vrai sujet de discorde avec le club de Fulham. On a signé pour le transfert de Koné, ils ont fait traîner jusqu’à ce qu’il parte en sélection… Une fois le départ acté, ils nous disent qu’il faut faire des tests supplémentaires et qu’ils envisagent de ne pas le prendre. Pour nous, Koné est joueur de Fulham depuis 48 heures. Ca se passera à la FIFA qui sera l’arbitre du litige. Pour moi l’affaire est réglée pour Koné. Si on doit passer par les tribunaux, ça se fera avec Fulham. La législation est en notre faveur. »

Lindsay Rose 

« Il n’y a eu qu’une demande d’un club belge mais elle n’a pas été confortée. Pour moi, il est toujours Lyonnais. D’ailleurs, même si Bakary était parti, on aurait quand même gardé quatre défenseurs centraux. »