OL – Mercato : qui pour épauler Alexandre Lacazette ?

Cet hiver, l’Olympique Lyonnais va tenter de trouver l’oiseau rare pour renforcer son attaque et prospecte plutôt à l’étranger.

Ambitieux pour la fin de saison, avec notamment la volonté de réaliser un gros parcours en Ligue Europa, l’Olympique Lyonnais va se renforcer. “Même si on a une profondeur de banc intéressante, on a le marché d’hiver pour nous permettre de corriger ce qui peut l’être. Est-ce qu’on a déjà des idées ? On a commencé à évoquer les choses. Ce sera aux entraîneurs de décider s’il y a des besoins. Il me semble que les responsa­bles du sportif ont déjà des idées très précises”, confiait Jean-Michel Aulas dès le soir de l’élimination face au FC Séville en Ligue des champions. Les idées précises de Bruno Genesio sont connues : renforcer l’attaque en priorité. Il s’agira non seulement d’être en mesure de combler le couloir laissé vacant par Rachid Ghezzal, en partance pour la CAN, mais aussi de mieux seconder Alexandre Lacazette, buteur isolé d’un effectif riche en milieux offensifs.

Un profil qui divise en interne

L’idée d’un attaquant de complément n’est pas nouvelle dans la capitale des Gaules et avait déjà germé mi-septembre quand l’OL avait fait le choix d’enrôler Jean-Philippe Mateta (Châteauroux, 19 ans) et de recaler Emmanuel Adebayor (libre, 32 ans), pourtant appuyé par Gérard Houllier et Jean-Michel Aulas mais fermement repoussé par Bruno Genesio. Sauf que Jean-Philippe Mateta ne correspond pas aux attentes immédiates du club. L’ex-buteur castelroussin est encore en post-formation et tout le monde s’est rapidement rendu compte qu’il n’était pas prêt pour la Ligue 1.
En interne, le sujet de l’attaquant divise. D’un côté, Bruno Genesio, principal décideur du sportif, planche pour un profil d’attaquant polyvalent.

Florian Maurice (responsable du recrutement de l’OL) travaille aussi dans ce sens. Mais Gérard Houllier (conseiller sportif) et Jean-Michel Aulas sont davantage dans l’idée de chercher un buteur athlétique, capable de jouer les points d’ancrage. S’il ne décide plus du recrutement, Bernard Lacombe se range dans le camp de l’entraîneur lyonnais… contre son ennemi intime Houllier. C’est dans ce contexte d’apparence cordial mais plutôt complexe à gérer que l’OL sonde le marché. Discutant de beaucoup de profils dont aucun ne fait vraiment l’unanimité.

Genesio rêve d’Iturbe, Traoré et Konaté plutôt pour juin 2017

Bruno Genesio a un premier choix : Juan Iturbe (AS Roma, 23 ans). L’été dernier, l’OL était passé tout proche de faire venir l’international paraguayen (5 capes) mais le club italien s’était alors opposé à ce départ, faute de temps en fin de marché pour le remplacer. Le dossier Iturbe demeure en haut de la pile à l’OL même si le joueur présente depuis un gros inconvénient : il a déjà joué à six reprises en Ligue Europa et n’est donc pas sélectionnable pour la suite de la compétition dans laquelle l’OL espère briller. Le problème est identique pour Bertrand Traoré (prêté par Chelsea à l’Ajax Amsterdam), que les Gones observent régulièrement. De toute façon, le Burkinabé de 21 ans disputera la CAN en janvier et son arrivée avant l’été 2017 n’est pas à l’ordre du jour.

Jonathan Cafu (Ludogorets, 25 ans) figure également dans les bons papiers mais le reversement de la formation bulgare en Ligue Europa l’interdit de jouer pour un autre club en C3. Forcément, cela refroidit un peu cette piste. Suivi de longue date par l’OL et libre dans six mois, Moussa Konaté (Sion, 23 ans) va participer à la CAN et, si son arrivée reste envisagée, c’est davantage en tant que joueur libre. Reste le cas Manolo Gabbiadini (Naples, 25 ans), qui lui ne présente aucun des inconvénients des autres pistes (sélectionnable en C3, pas de CAN). Mais l’international italien est cher et la concurrence sur le dossier accrue (OM, Stoke City). En France, l’OL a bien quelques pistes comme Gaëtan Laborde (Girondins de Bordeaux, 22 ans) et Nicolas Pépé (SCO Angers, 21 ans), mais il s’agit davantage de jeunes de Ligue 1 à façonner plutôt que d’éléments tout de suite destinés à renforcer l’équipe. Paul-Georges Ntep (Stade Rennais, 24 ans) est lui beaucoup plus mature … Mais son club est un peu trop gourmand.

Alexandre CORBOZ

Alexandre Corboz

Journaliste à But! depuis 2008