OL : Rudi Garcia aurait gagné la bataille face à Blanc et Gourvennec !

false
OL : Rudi Garcia ne fait déjà plus de cadeau aux supporters

D’ici à mardi, l’Olympique Lyonnais devrait annoncé l’identité de son nouvel entraîneur. Rudi Garcia (ex-AS Roma et OM) tiendrait la corde.

A l’issue d’une réunion entre les quatre décideurs du board lyonnais (Aulas, Juninho, Ponsot, Houllier) vendredi, une décision a été prise quant à l’identité du futur entraîneur de l’Olympique Lyonnais. Un entraîneur qui devrait être nommé ce mardi, au lendemain de la convocation de Sylvinho pour lui signifier son licenciement.

Si les dernières rumeurs allaient plutôt en faveur de Jocelyn Gourvennec, l’ancien coach des Girondins de Bordeaux et de l’En Avant Guingamp ne devrait pas être l’heureux élu… Bien que son profil plaise à Jean-Michel Aulas. En effet, l’OL cherchant plutôt quelqu’un de rodé aux joutes européennes, le profil de Gourvennec aurait finalement été écarté d’après les informations de « RMC Sport » et « L’Equipe ».

Rudi Garcia est prêt à faire des concessions

Tard cette nuit et ce lundi matin, les deux médias penchent pour un tout autre favori : Rudi Garcia. Si l’ancien coach de l’OM suscite quelques réticences chez les supporters, il est aujourd’hui celui qui correspond le mieux au cahier des charges. « Garcia, qui aurait fait bonne impression dans les entretiens, semble avoir accepté toutes les exigences de l’OL : ne pas venir avec une armée mexicaine, accepter de travailler avec le staff actuel, avoir envie de collaborer avec Juninho », écrit « L’Equipe » au sujet de l’ancien coach de l’OM. Une version corroborée par « RMC » qui assure que Garcia s’est montré « extrêmement impressionnant » lors de sa rencontre avec le comité directeur et que des discussions financières étaient menées dimanche soir entre les deux parties.

Laurent Blanc des indices qui ne plaident pas pour sa signature

En tête de liste pendant longtemps, Laurent Blanc semble avoir un vrai train de retard. Jean-Louis Gasset ayant refusé de le suivre, le « Président » voulait un adjoint (Passi) et un préparateur physique (Lambert) dans ses bagages. Des exigences qui ne convenaient pas forcement à l’OL, déjà contraint de licencier Sylvinho et son analyste vidéo Fernando Lazaro et qui ne voulait pas avoir à rompre les contrats de Gérald Baticle, Claudio Caçapa et Antonin Da Fonseca (préparateur physique) en plus.

Si Laurent Blanc garde ses chances tant que Juninho (ultime décideur lyonnais) n’a pas entériné le choix, son arrivée à Lyon ne semble pas la tendance. D’ailleurs, comme l’explique le journaliste Manu Lonjon, le Champion du Monde 1998 n’a pas pris soin d’annuler sa présence aux Variétés Club de France mercredi prochain à Bayonne… Preuve ultime qu’il ne s’attend pas à retrouver un travail d’ici là.


Arnaud Carond