L’instant OM : 3 idées pour combler le vide laissé par Florian Thauvin

Supporter de l’OM devant l’éternel (qui, pour lui, s’appelle Raymond Goethals), Raphaël Nouet revient chaque mercredi soir sur l’actualité chaude de son club de cœur.

“Qu’on l’aime ou qu’on ne l’aime, qu’on le trouve de niveau international ou qu’on estime qu’il passe au travers dans les grands matches, force est de reconnaître que Florian Thauvin est notre atout offensif numéro un depuis 2016/17. Cinquante-trois et 28 passes décisives en 106 matches de L1, sans compter les actions créées et le danger porté chez l’adversaire, font de lui notre joueur majeur. Autant dire que son absence jusqu’en janvier tombe très mal. André Villas-Boas n’a pas 36 solutions pour faire oublier son meilleur joueur. Je n’en vois même que trois…

Partir sur un 4-4-2 en losange

OK, le technicien portugais aime que le danger passe par les ailes. Mais il est aussi suffisamment pragmatique pour se rendre compte que sans Thauvin, ses couloirs sont inoffensifs : Amavi et Sarr n’ont pas le niveau, Payet n’aime pas le côté gauche, Sakai n’est pas porté sur l’attaque, Radonjic est trop irrégulier.

Aussi, autant jouer sur les forces de l’effectif. Avec un milieu en losange composé de Strootman en sentinelle, de Payet en meneur et de Rongier, Lopez et Sanson à choisir pour les accompagner, le tout derrière une doublette Germain-Benedetto, l’OM aurait de la gueule.

Relancer une dernière fois Radonjic

Il a été bon pendant la préparation et il vient de marquer avec la Serbie. Entre les deux, Nemanja Radonjic a sorti une prestation cataclysmique lors du premier match, contre Reims (0-2), visiblement tétanisé par le Vélodrome. L’ancien joueur de l’Etoile Rouge (beurk…) a du talent. Il lui faut juste de la confiance. Aussi, pourquoi ne pas lui dire qu’il a les dix prochains matches pour faire ses preuves et que ça commence dès dimanche à Louis-II, un stade adverse avec que des supporters marseillais ?

Tenter le pari Lihadji

« Eh ! Pourquoi il parle pas de Bouna Sarr ? » Réponse : parce qu’il ne l’aime pas. Ou, plutôt, qu’il ne le juge pas assez bon pour porter le maillot blanc. Y en a marre des tentatives de grands ponts foirées et des centres dans les tribunes ! Il ne reste donc plus qu’une solution : Isaac Lihadji. La pépite nous a bien faits rêver pendant les matches de préparation. Le titulariser serait en outre une bonne façon de l’inciter à prolonger, et un signal fort envoyé aux jeunes du centre de formation. Et avec le guerrier Sakai derrière lui, il pourrait même oublier parfois de se replacer ! C’est presque la solution qui me plaît le plus ! »

R.N.

Supporters Marseillais, votre application 100% OM est disponible :

Votre Application Android But! Marseille à télécharger gratuitement !

Votre Application IOS But! Marseille à télécharger gratuitement