L’instant OM : il est temps de confier un nouveau rôle à Jacques-Henri Eyraud

Supporter de l’OM devant l’éternel (qui, pour lui, s’appelle Raymond Goethals), Raphaël Nouet revient chaque mercredi soir sur l’actualité chaude de son club de cœur.

“Les victoires s’enchaînent, l’équipe remonte au classement, Dario Benedetto a endossé le costume de nouvelle idole… Tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes. Mais on connaît la musique : à la moindre contrariété, par exemple le 27 octobre au retour du Parc des Princesses, comme l’a superbement écrit Ronaldinho (même ses anciens joueurs ne respectent pas le QSG…), ou deux semaines plus tard après l’Olympico, les supporters auront à nouveau besoin d’un bouc émissaire.

Celui-ci ne sera pas André Villas-Boas, qui réalise un sans-faute jusqu’à présent au niveau sportif mais également en termes de communication, ce qui est appréciable après le passage du controversé Rudi Garcia. Dont on comprend mieux, à mesure que les langues se délient, pourquoi il était aussi détesté. Ce ne devrait pas être non plus Andoni Zubizarreta, dont le bilan est pourtant assez négatif mais que sa bonhomie protège des critiques. Pour le moment.

Non, la cible de la vindicte populaire à la prochaine crise sportive sera bien évidemment Jacques-Henri Eyraud. Je dis « évidemment » car, c’est malheureux à dire, mais à chaque fois qu’il ouvre la bouche, c’est pour dire une bêtise. On en a encore eu la preuve avec sa réponse à la problématique du grand attaquant… Si vous êtes un habitué de cette rubrique, vous savez que j’ai beaucoup d’estime pour mon ancien patron. Et je ne peux m’empêcher de lui trouver quelques qualités.

En fait, je trouve que tout ce qu’il a fait en dehors du sportif est excellent. Récupérer la gestion du Vélodrome, créer l’OM Campus, signer des partenariats avec les clubs de la ville, créer des académies à l’étranger, relancer la communication en misant sur le digitale, ouvrir des fans clubs un peu partout sur la planète… Appelez ça de la com’, du business, tout ce que vous voulez, il n’empêche que ça participe au rayonnement du club et à construire des fondations solides.

A mon sens, Jacques-Henri Eyraud est un bon directeur général. Mais il faut quelqu’un à ses côtés pour patronner le sportif. Tout le monde pense à Pape Diouf. Pourquoi pas ? Lui ou un autre, il faut en tout cas quelqu’un de chevronné. Qui croise le fer verbal avec Aulas, qui allume les Qataris et leur dopage financier, qui fasse respecter l’OM au sein des instances. Pas quelqu’un qui invente des « buts comptent double » ou qui se trompe dans le prénom d’une recrue. Le changement, c’est quand ça gagne qu’il faut le faire, alors allez-y, mister McCourt ! »

R.N.

Supporters Marseillais, votre application 100% OM est disponible :

Votre Application Android But! Marseille à télécharger gratuitement !

Votre Application IOS But! Marseille à télécharger gratuitement