Nîmes – OM (2-3) : les trois leçons de la victoire capitale des Marseillais

true

L’OM a réussi à ramener un succès important de Nîmes (3-2) au terme d’une soirée où deux individualités auront particulièrement brillé.

Benedetto sur les traces de… Papin

Voir un numéro neuf briller devant le but avec le maillot de l’OM, cela ramène inlassablement aux performances de Jean-Pierre Papin durant les grandes années marseillaises. Ce vendredi soir, l’Argentin a en tout copié l’efficacité redoutable du Ballon d’Or 1991. En position idéale pour débloquer le compteur. Impeccable pour doubler la mise d’une balle piquée. Clinique d’une demi-volée du pied gauche pour le troisième but. Dario Benedetto s’est offert un retentissant hat-trick qui s’accompagne d’une statistique remarquable. Avec neuf buts inscrits à l’extérieur cette saison en Ligue 1, Benedetto est le buteur de l’OM le plus prolifique en déplacement depuis JPP durant la saison 1991/92. Papin avait également inscrit neuf réalisations à l’époque. Un total bientôt dépassé ?

A lire aussi : Tous les articles sur l'OM

 

Mandanda plus que jamais gardien du temple

A l’opposé de Dario Benedetto, l’autre homme du match côté marseillais se nomme Steve Mandanda. Le gardien de but de l’OM a une nouvelle fois réalisé une performance remarquable, avec plusieurs parades déterminantes pour soulager les siens. Car les Nîmois n’ont pas démérité en bousculant régulièrement des Marseillais qui se sont montrés réalistes. Seulement, Mandanda a réalisé des parades déterminantes, notamment devant Landre (62e) ou Koné (82e). Les deux buts encaissés en début et en fin de match ne viennent pas gâcher le bilan global d’un capitaine marseillais toujours aussi important dans la saison marseillaise.

Un gros coup en prévision ce week-end ?

En s’imposant sur la pelouse de Nîmes, l’OM a mis une pression maximale sur ses adversaires alors que le week-end commence à peine. Même si le Stade Rennais et le LOSC jouent deux équipes de deuxième partie de tableau (Toulouse et Nantes), les deux rivaux de l’OM pour le podium se déplacent et il n’est pas interdit qu’ils y laissent quelques plumes. Une chose est sûre, les Marseillais comptent ce vendredi soir 11 points d’avance sur la troisième place. Cela laissera quoiqu’il arrive un matelas confortable aux joueurs de Villas-Boas qui peuvent aborder le sprint final confiant. Plus que jamais, leur destin est entre leurs mains.

Julien Pédebos

Journaliste à But! depuis 2014