OL – OM (1-0) : la magie Villas-Boas s’est heurtée à une limite imposée par… Garcia !

true

Si l’OM a été éliminé hier soir par l’OL en dépit de la science d’André Villas-Boas, c’est à cause de blessures et de son effectif léger.

Hier soir, l’Olympique de Marseille s’est incliné à Lyon (0-1) en Coupe de France et terminera donc la saison sans trophée. Les Phocéens ont pourtant bien entamé la rencontre, dominant les Gones dans le jeu. Mais ils ne se sont pas procurés de réelle occasion dangereuse, avant de baisser de pied en seconde période et de s’incliner sur un but d’Aouar.

A lire aussi : Tous les articles sur l'OM

Au Groupama Stadium, la magie Villas-Boas a fait effet pendant une vingtaine de minutes. Ensuite, la réalité des blessures a fini par rattraper un groupe trop limité pour espérer s’en sortir quand les temps sont durs. A Lyon, le Portugais était privé de Mandanda, Amavi, Caleta-Car, Radonjic, Benedetto et Thauvin. Une demi-équipe ! Et il a en plus perdu Payet sur blessure en cours de route.

Les remplaçants ont fait ce qu’ils ont pu, Yohann Pelé détournant par exemple un pénalty de Moussa Dembélé. Mais, la fatigue aidant, les Lyonnais ont fini par prendre le dessus. Clairement, cette équipe et cet entraîneur auraient mérité un trophée pour récompenser leur belle saison. Sans doute que la qualification pour la Champions League satisfera tout le monde. Mais on peut tout de même regretter les errements passés, qui ont pesé lourd hier. Et favorisé celui, Rudi Garcia pour ne pas le nommer, qui en a été à l’origine…

Raphaël Nouet

Journaliste à But! depuis 2001