OM : André Villas-Boas pourrait mettre son avenir dans la balance du Mercato !

true

S’il sait à quoi s’en tenir quant aux finances de l’OM, André Villas-Boas aborde malgré tout la préparation du Mercato d’été avec beaucoup de méfiance.

Lors de sa conférence de presse d’avant-veille de match OM – FC Nantes, André Villas-Boas a discrètement amené ses dirigeants à préparer l’avenir et le Mercato. Sur la même longueur d’ondes que son directeur sportif Andoni Zubizarreta, le coach portugais a annoncé un réunion de travail avec Jacques-Henri Eyraud et Frank McCourt début mars pour évoquer l’épineuse intersaison 2020.

A lire aussi : Tous les articles sur l'OM

« C’est ma responsabilité, Andoni aussi. C’est pour ça que si on a des joueurs qui nous intéressent, il faut commencer à les contacter, démarrer les négociations, voir s’ils sont intéressés. Il faut voir aussi les prolongations de contrat, voir quels joueurs on veut prolonger. Je pense qu’on peut démarrer maintenant, vu l’écart au classement, toutes ses questions », a expliqué le « Special Two ».

Villas-Boas ne veut pas que McCourt tire profit de la situation

En habile communicant, Villas-Boas a mis la pression (sans réellement à la mettre) à ses dirigeants. Au regard de ce qui s’est passé avec Manchester City, le coach portugais sait que l’OM sera dans l’obligation de faire quelques ventes pour éviter une exclusion des Coupes d’Europe… Mais il exige malgré tout quelques garanties sportives.

Selon « Le Phocéen », « AVB » – qui connaissait la situation financière du club avant d’y signer l’été dernier – attend de voir ce qu’il va se passer. S’il comprendrait quelques grosses ventes, Villas-Boas sera très attentif aux flux financiers. « Vendre, ok, c’est la règle du jeu. Mais pas plus que ce qui était prévu pour rentrer dans les clous du fair-play financier. Si c’est pour que McCourt se rembourse et que le coach se retrouve derrière en Ligue des champions avec une équipe de jeunes qui viennent à peine de sortir de l’oeuf, il faudra faire sans lui. Ce sera tout l’enjeu de cette discussion », explique le site internet.

Alexandre Corboz

Journaliste à But! depuis 2008