OM : Boudjellal montre les crocs après quelques attaques sur le projet Ajroudi !
par Alexandre Corboz

OM : Boudjellal montre les crocs après quelques attaques sur le projet Ajroudi !

Plus discret médiatiquement depuis quelques jours, Mourad Boudjellal n'aime pas qu'on attaque le projet de rachat de l'OM par Mohamed Ajroudi. Malheureux aux journalistes qui s'y hasardent...

Depuis qu'il est sorti du bois en s'annonçant porteur d'un projet de rachat « pharaonique » pour l'OM, Mourad Boudjellal ne laisse pas indifférent. On sait depuis que l'homme derrière ce coup de com' XXL n'est autre que Mohamed Ayachi Ajroudi, un homme d'affaires franco-tunisien vivant dans le Golfe et qui est récemment sorti dans la presse pour vendre son plan d'un Marseille « plus méditerranéen ».

Vezirian, Molina... Boudjellal ne laisse rien passer

Pour certains journalistes, la ficelle semble néanmoins trop grosse. Dans l'entourage de Frank McCourt, on n'assure n'avoir rien vu venir et ne même pas considérer l'intérêt porté à l'OM par le duo Boudjellal – Ajroudi. Quelques enquêtes journalistiques font également état d'un « coup de bluff » savamment orchestré dans l'espoir d'acheter le club de Marseille et rendre possible ce qui ne l'était pas il y a encore quelques semaines.

Une communication qui agace Mourad Boudjellal, plus discret médiatiquement depuis quelques jours mais qui sort du bois sur Twitter pour quelques estocades ciblées. C'est notamment le cas au sujet de l'ancien journaliste de TF1, prochainement à L'Equipe, Thibaud Vezirian, lequel dénonce depuis le départ un faux projet de rachat. Attaqué par certains fans de la Team OM pour ses twitts passés pro-PSG, l'intéressé a eu le malheur de se défendre en parlant d'une « campagne de déstabilisation » à son encontre. Une sortie qui a fait réagir Boudjellal : « C'est amusant de voir Vezirian parler de campagne de déstabilisation. C'est un peu ton fond de commerce depuis 15 jours. PSG what else ? »

Le PSG et le Qatar utilisés pour décrédibiliser les journalistes

Début juillet, l'ancien président du RC Toulon s'en était pris à l'enquêteur et auteur Romain Molina, lequel avait été l'un des premiers à remettre en cause son projet de rachat de l'OM. A l'époque, Mourad Boudjellal avait déjà joué sur l'antagonisme Arabie Saoudite – Qatar pour dénoncer les informations déplaisantes : « Est-ce que Romain Molina m'a appelé ? Oui, il parle un Arabe parfait avec juste une point d'accent qatari ». Une ligne de défense qui semble de A à Z copiée sur celle d'un certain Mohamed Ajroudi...