OM : ce gros dossier du Mercato que Villas-Boas n’a jamais digéré

true

En froid avec son président Jacques-Henri Eyraud, André Villas-Boas n’a jamais digéré la vente par l’OM de Luiz Gustavo.

Si tout semblait aller pour le mieux dans le meilleur des mondes à l’OM, André Villas-Boas a mis les pieds dans le plat mercredi en conférence de presse. N’ayant pas apprécié la nomination de l’anglais Paul Aldridge pour faciliter les départs des Marseillais vers la Premier League, le Portugais a dégoupillé.

Très proche d’Andoni Zubizarreta qu’il juge menacé par cette arrivée, « AVB » a rappelé qu’il était venu à Marseille pour l’Espagnol et que leurs destins étaient liés. Le Portugais a laissé transparaître une rancune tenace à l’égard de son président Jacques-Henri Eyraud.

Luiz Gustavo, l’origine des soucis Villas-Boas – Eyraud

Selon « RMC », André Villas-Boas n’a toujours pas digéré le départ de Luiz Gustavo vendu par l’OM à Fenerbahçe sur les dernières heures du Mercato d’été. Le « Special Two » redouterait que la venue d’Aldridge porte un dessein similaire sur le mois de janvier, alors que la direction phocéenne s’est engagé auprès de l’UEFA à rééquilibrer ses comptes sur l’exercice 2019-2020 qui arrivera à terme au 30 juin.

Lors d’une récente entrevue avec Eyraud, Villas-Boas aurait déploré de n’avoir aucune garantie sur ce que fera l’OM cet hiver sur le marché des transferts. « Il s’étonne aussi de l’absence de politique sportive: pas de rénovation ni de discussion avec des joueurs prochainement en fin de contrat, pas d’anticipation sur la saison prochaine », assure le site de la radio. Cela ne sent pas bon pour Marseille…

Alexandre Corboz

Journaliste à But! depuis 2008