OM : Eyraud toujours pas sorti d’affaire avec le fair-play financier

true

Les ventes de Luiz Gustavo et Lucas Ocampos cet été ainsi que la belle demi-saison des hommes d’André Villas-Boas n’ont pas encore permis de redresser les finances de l’OM.

A lire aussi : Tous les articles sur l'OM

Au vu de la série de six victoires et de la 2e place actuelle, synonyme de possible qualification pour la prochaine Champions League, tout roule comme sur des roulettes à l’Olympique de Marseille. Du moins au niveau sportif. Car RMC a rappelé que la situation financière des Phocéens était toujours délicate et que le fair-play financier ne relâche pas son étreinte.

« Marseille est toujours sous la pression du fair-play financier imposé par l’UEFA. L’instance européenne a fixé des objectifs très précis au club phocéen d’ici la fin de saison: un montant de ventes de joueurs supérieur à celui des achats, une masse salariale en diminution sensible et un déficit global ne dépassant pas les 30 millions d’euros. »

Cette annonce est problématique car, à trois semaines de l’ouverture du marché hivernal, toute la question était de savoir si l’OM allait investir en janvier pour consolider sa 2e place. A priori, Jacques-Henri Eyraud et Andoni Zubizarreta devraient plutôt être obligés de vendre un de leurs joyaux…

Raphaël Nouet

Journaliste à But! depuis 2001