OM : supporters marseillais, avenir, Ligue 1…Adil Rami sort du silence !

OM - Mercato : Adil Rami attendu demain en Turquie

Licencié par l’OM, et libre de tout contrat, le défenseur Adil Rami est sorti de son silence sur les ondes de RMC. Notamment pour y évoquer l’avenir.

Adil Rami revient donc au coeur de l’actualité. Libre de tout contrat, depuis son licenciement pour faute grave par l’OM, le défenseur a bel et bien l’intention de vite retrouver les terrains. En France où ailleurs. Voici, en tous cas, ce qu’il a déclaré il y a quelques minutes sur les ondes de RMC.

« Aujourd’hui tout est possible. Le plus important pour moi, c’est le football, de sentir la pelouse. C’est ce qu’il me faut. (…) L’adrénaline et la compétition, ça me manque beaucoup. Je sais que je suis bien entouré. J’ai mes agents qui regardent, ont beaucoup d’appels, et j’ai eu la chance de parler avec des présidents. Donc on attend tranquillement et on va voir. Mais c’est vrai que ça me démange beaucoup, quand même ».

L’occasion, également, d’adresser un léger tacle glissé aux dirigeants marseillais. « La France ? C’est vrai que j’y pense parfois, parce que j’ai envie de donner tort à certaines décisions prises par certains dirigeants. Aujourd’hui, je reste serein. J’attends de voir, que ce soit en France où à l’étranger, je suis partant pour du combat. C’est quand on n’a plus confiance en moi et quand on pense qu’on a réussi à m’enterrer. C’est là que je ressors de tout ça. C’est la force de mon mental ».

C’est enfin un message fort adressé aux nombreux supporters marseillais qu’Adil rami a voulu faire passer. « Je voulais faire passer un petit message aux supporters, à l’éthique du club, très important. Pour moi, ce sont les supporters, les joueurs, les gens qui travaillent dans l’ombre pour l’OM : je leur souhaite bonne chance, je leur dis merci pour les belles saisons passées ensemble. Même si je suis désolé, triste de la saison que j’ai pu leur apporter. Mais en tout cas, je continuerai à les supporter. Et on parle bien de l’OM. J’arrive à faire la différence aujourd’hui : je parle des mecs qui sont avec et pour l’OM, du début jusqu’à la fin. « 

L.T.