OM : friture sur la ligne entre Ajroudi et Boudjellal ?
par Bastien Aubert

OM : friture sur la ligne entre Ajroudi et Boudjellal ?

Mohamed Ajroudi, qui rêve toujours de racheter l’OM à Frank McCourt, disposerait de fonds propres colossaux. Mourad Boudjellal fait-il encore partie des plans ?

Il est temps pour Mohamed Ajroudi d’activer la phase 2 de son projet de rachat de l’OM. Dépeint comme une personne peu fiable ces dernières semaines, l’homme d’affaires franco-tunisien a largement communiqué cette semaine pour faire comprendre l’inverse. Marc Deschenaux, juriste financier qui vit en Suisse, qui travaille en étroite collaboration avec lui, est même monté au créneau pour assurer qu’il disposait d’un trésor conséquent dans le but de racheter l’OM.

« Ce que je peux vous assurer, c’est que mon client, c’est du très solide et que ses moyens financiers sont illimités, assure-t-il dans L’Équipe. C’est plus de 30 milliards d’euros. » Selon le quotidien sportif, l’acheteur serait prêt à mettre ce que Frank McCourt a posé sur la table en octobre 2016 pour racheter l’OM, soit entre 45 et 50 M€. 

« Demandez-leur, mais moi, je n'ai pas dit ça »

En revanche, Ajroudi fait-il toujours confiance à Mourad Boudjellal pour prendre la présidence du club phocéen en cas de rachat ? La question est posée. Ce samedi, ce même Deschenaux est resté énigmatique après avoir pourtant précisé hier que « son client avait d'abord été mal conseillé par des gens qui pensaient tout savoir du foot. » De qui parlait-il ? Boudjellal ? « C'est vous qui le dites, pas moi, lâche-t-il dans L’Équipe. Ajroudi et Boudjellal en froid ? Demandez-leur, mais moi, je n'ai pas dit ça. »