OM : gros coup de frein en Arabie Saoudite pour le projet de Boudjellal ?
par butfootballclub

OM : gros coup de frein en Arabie Saoudite pour le projet de Boudjellal ?

Soutenu par des fonds du Moyen-Orient, Mourad Boudjellal porte un projet visant à racheter l’OM à Frank McCourt. Est-il vraiment crédible ?

La nouvelle s’est répandue comme une traînée de poudre tout au long de la journée d’hier : Mourad Boudjellal porte un projet de rachat de l’OM. L’ancien président emblématique du RCT en a fait l’annonce après quelques fuites dans la presse. 

Le projet porté par Boudjellal serait téléguidé par l’homme franco-tunisien Mohamed Ayachi Ajroudi (68 ans). Il réside actuellement en Arabie saoudite, l’État étant derrière cette ambition de rachat. « L'un des objectifs non avoués du rachat de l'OM par des fonds du Golfe - saoudiens en particulier - c'est de concurrencer le Qatar, propriétaire du PSG », a confié au journaliste du Figaro Georges Malbrunot un intermédiaire impliqué dans le projet.

Deux projets à mener de front impossibles en Arabie Saoudite ? 

Depuis, on en sait plus sur les contours de ce projet pharaonique, estimé à minimum 700 millions d’euros. C’est peut-être d’ailleurs là où le bât pourrait blesser. « Pour qu’une telle somme (700M€) sorte aujourd’hui d’Arabie saoudite, elle doit être validée par le gouvernement. Or, les Saoudiens sont en discussions pour racheter Newcastle. Il est très peu probable que les autorités valident deux rachats », estime un businessman français dans Challenges. Contacté par la revue économique, l'OM a d’ailleurs fait savoir que le « club n’est pas à vendre. » 

Citée par certains médias comme étant la banque d'affaires mandatée par ces investisseurs moyen-orientaux, la banque Rothschild n'a de son côté jamais été contactée par ces derniers. « Il n'y a strictement rien avec Rothschild », précise un proche de la banque parisienne auprès de nos confrères. L’omerta est de mise... pour l’instant ?