OM : Karim Rekik « n’est pas un produit fini »

Arrivé cet été du PSV Eindhoven, le défenseur Karim Rekik a perdu sa place de titulaire à l’Olympique de Marseille après deux premiers mois décevants. Un ancien adversaire explique pourquoi il connaît une intégration délicate.

Il était l’une des priorités de Marcelo Bielsa depuis l’été 2014. Finalement, Karim Rekik a été recruté en juillet dernier en échange d’un chèque de 5,5 M€ à l’attention de Manchester City. Le défenseur hollandais sortait d’une belle saison couronnée par un titre de champion avec le PSV Eindhoven, où il avait été prêté. Son duo avec Nicolas N’Koulou s’annonçait prometteur mais, à mesure que les déceptions se sont enchaînées pour l’Olympique de Marseille, le successeur de Bielsa, Michel, a fini par trancher : depuis le « Clasico » au Parc, exit Rekik, expédié sur le banc, place à Rolando.

« Si l’entraîneur le prend sous son aile, ça peut être un grand »

Pour le Français Edouard Duplan, qui l’a affronté en Eredivisie avec La Haye, Karim Rekik est un futur grand qui a besoin d’apprendre : « C’est un talent encore en phase de développement, a-t-il expliqué dans L’Equipe. On va dire que ce n’est pas un produit fini. Il n’est pas parti avec la même aura qu’un Vermaelen ou un Vertonghen qui avaient plus prouvé que lui. Mais il a montré ses capacités physiques et qu’il n’avait pas de problème non plus dans la construction. Il faut peut-être qu’il ait un temps d’adaptation. Si l’entraîneur le prend sous son aile, ça peut être un grand ».