OM : la contre-attaque musclée d'Ajroudi en 5 points - clés
par Bastien Aubert

OM : la contre-attaque musclée d'Ajroudi en 5 points - clés

Tancé par ses détracteurs concernant son projet de rachat de l’OM, Mohamed Ajroudi a apporté quelques réponses en guise de défense. Focus.

La fortune d’Ajroudi n’est-elle qu’un mythe ? 

La réputation de Mohamed Ajroudi a pris un coup dans l’aile. L’homme d’affaires tunisien aurait une fortune personnelle bien moins étoffée qu’il ne veut bien faire croire. Après avoir débarqué en France à 15 ans, l’intéressé serait pourtant riche. Très riche. « Plus que McCourt », assurent ses partisans dans L’Équipe. « Je ne suis pas dans ses comptes, mais ce que je sais, c’est qu’il vit comme un millionnaire et ça fait plus de dix ans que ça dure, professe Hassen Chalghoumi, l’imam de Drancy, proche de l’homme d’affaires. Il a un jet privé, une belle propriété en Tunisie. Je pense qu’il a vraiment les reins solides, sinon, il ne pourrait pas tenir. C’est impensable. » 

Ajroudi a-t-il vraiment des tas d’amis célèbres ? 

Le possible repreneur de l’OM est connu pour se faire prendre en photo avec un tas de personnalités. N’est-ce finalement qu’une façade ? Le doute est permis. D’après L’Équipe, Basile Boli aurait récemment reçu un coup de téléphone de Gérard Depardieu, qui aurait dressé un portrait peu reluisant d’Ajroudi, le décrivant comme un personnage peu fiable et incapable de tenir ses promesses. « Je ne suis fâché avec personne, jure l’homme d’affaires. Gérard est un ami, et je ne sais pas pourquoi il n’a pas voulu s’exprimer. Il est libre de ne pas le faire. »

Ajroudi est-il persona non grata au George V ? 

C’est peut-être là où la mauvaise réputation d’Ajroudi a commencé. L’intéressé aurait une suite au George V, un des plus beaux palaces de la capitale... où il ne serait plus le bienvenu. Il y a quelques jours, un habitué de l’hôtel a assuré que l’homme d’affaires avait une ardoise de 350 000 euros. Ajroudi a éclaté de rire. « Vous pensez que si c’était le cas, le George V, qui est fermé en ce moment, me permettrait encore d’organiser des rendez-vous quand je veux, s’est-il défendu. Cela fait trente ans que j’y descends. De toute façon, on entend beaucoup de choses à mon sujet. On entend même dire que je suis incapable de payer une facture d’hôtel à Djeddah, ou que je n’ai même pas de quoi me payer un café. C’est comme ça. »

Ajroudi connait-il bien Boudjellal ?

Le nom de Mourad Boudjellal est sorti avant même qu’on ne sache que Mohamed Ajroudi était à la tête du projet de rachat de l’OM. C’est dire si l’ancien président du RC Toulon est impliqué dans ce dossier. Justement, les deux hommes se connaissent-ils vraiment ? « J’ai rencontré Monsieur Boudjellal il y a un peu moins d’un an, dans le cadre d’un événement sportif, explique le Tunisien. On n’a pas parlé de l’OM lors de notre première rencontre. Je ne me souviens plus de la première fois qu’on a parlé de l’OM avec lui. Je ne sais plus. On rencontre beaucoup de gens, vous savez. »

Ajroudi est-il si mauvais en affaires ? 

Les détracteurs d’Ajroudi ont fait comprendre qu’il n’était pas fiable et incapable de mener une affaire jusqu’à son terme. Oui, il a connu des réussites mais on ne peut pas dire qu’elles fassent oublier ses échecs. Il s’est par exemple occupé un temps du Stade Gabésien... qui a été relégué. Sa gestion a été pointée du doigt. « C’est un club que j’aide depuis vingt ans, j’ai fait le stade où l’équipe joue, je l’ai financé. Et je suis encore le sponsor. J’ai accepté de prendre quatre mois la présidence du club parce qu’il était en difficulté. C’était en 2018, en fin de saison, explique-t-il. On a perdu trois points car la FIFA a estimé qu’on n’avait pas payé un transfert alors que j’ai réglé la note de 45 000 dollars. Et puis on a perdu trois points car il y a eu un problème contre l’Union Sportive de Ben Guerdane, le club du président de la Fédération tunisienne, Wadie Jary. Avec six points en moins, c’est dur de se maintenir. On est donc descendus. Mais ce n’était pas à cause de problèmes financiers. Et je suis encore président d’honneur. »