OM : l’affaire de la recette à Trélissac est loin d’être terminée

true

En décidant de garder sa part de la recette du 32e de finale de la Coupe de France à Trélissac (1-1, 4 tab 2), l’OM s’est mis dans de beaux draps.

Jacques-Henri Eyraud pensait marquer des points avec le comptable. En décidant de garder sa part de la recette du 32e de finale de la Coupe de France à Trélissac (1-1, 4 tab 2), le président de l’OM a réussi son coup mais a eu tout faux aux yeux des donneurs de leçon.

Puisque les conseilleurs ne sont pas les payeurs, le maire de Trélissac a allumé l’OM suite à cet événement qui prend désormais un tournant politique. « L’attitude des dirigeants de l’OM est tout simplement pitoyable », a notamment fustigé Francis Colbac dans un communiqué incendiaire.

Tout Trélissac s’en mêle !

Trélissac a proposé à l’OM de « reverser sa part de recette au District de Football de la Dordogne, organisme géré par des bénévoles », histoire de passer l’éponge. Le club phocéen n’a pas donné suite, ce qui n’a pas calmé la colère de Fabrice Faure. « Je le dis encore une fois, ce n’est pas respectueux du football amateur. Je pense que les clubs de Ligue 1 et Ligue 2 ont besoin du football amateur », a martelé le président du club de National 2 sur La Chaîne L’Équipe.

 

Bastien Aubert

Journaliste à But! depuis 2013