OM : le plus grand tour de passe-passe d’Ajroudi s’effondre
par butfootballclub

OM : le plus grand tour de passe-passe d’Ajroudi s’effondre

Mohamed Ayachi Ajroudi, porteur du projet de rachat de l’OM, laisse entendre que plusieurs investisseurs huppés seraient à ses côtés. Un simple mirage ?

Mohamed Ayachi Ajroudi a fini sa tournée médiatique... pour cette semaine. Rien ne dit en effet que le porteur du projet de rachat de l’OM ne serait pas encore plus disert dès lundi. Pour un homme qui se disait discret, le business franco-tunisien est déjà en train de faire mentir sa propre théorie. Qu’en sera-t-il des autres portées de son discours ? Celle concernant la qualité des investisseurs adossés à son projet est limpide. 

« Al-Walid ? Il n’est pas là. La présence du prince saoudien Mohammed ben Salmane ? Au moment opportun, vous découvrirez tout, a-t-il concédé à La Provence ce vendredi. C’est un bon tour de table, largement bouclé, sinon on n’aurait pas avancé. Je peux vous dire que j’ai eu de la demande jusqu’à mercredi matin. Ça surprendra tout le monde. » Même si le candidat à la reprise de l’OM a indiqué qu’il regroupait différents investisseurs, beaucoup pensent que c’est l’Arabie Saoudite qui s’avance masquée. Pour Didier Roustan, cela est faux. Si les Saoudiens étaient entrés en jeu, le Qatar aurait déjà lancé la bataille. 

« Il n’y a pas l’Arabie Saoudite derrière Mohamed Ajroudi »

« Il n’y a pas l’Arabie Saoudite derrière Mohamed Ajroudi, explique le journaliste sur La Chaîne L’Équipe. Si l’Arabie Saoudite était derrière, et un jour elle sera peut-être intéressée par l’OM, les Qataris seraient déjà montés au créneau. On voit bien ce qui se passe avec Newcastle en Premier League. Le Qatar n’a rien contre l’OM, à la limite si l’OM devenait un club très puissant et très performant il ne pourrait que s’en féliciter pour la L1 et les droits TV. Mais ce n’est pas contre l’OM qu’ils sont en guerre ouverte, c’est contre l’Arabie Saoudite qu’ils le sont sur le plan politique, stratégiquement, diplomatiquement. Si ce pays vient et veut prendre un club comme Marseille, alors ils vont tout faire, comme à Newcastle, pour rompre tout un tas de contrat et mettre une pression d’enfer. Et pour l’instant, le Qatar ne fait strictement rien dans ce sens. Et l’Arabie Saoudite n’a pas besoin de Monsieur Ajroudi pour faire ses affaires. »