OM : rachat, offres concurrentes, budget... Boudjellal lâche de nouvelles précisions
par butfootballclub

OM : rachat, offres concurrentes, budget... Boudjellal lâche de nouvelles précisions

Après s'être exprimé sur RMC puis en conférence de presse, Mourad Boudjellal a évoqué le projet de rachat de l'OM dans les colonnes de L'Equipe. L'occasion pour l'ancien président du RC Toulon (rugby) d'apporter quelques précisions.

S'il n'a pas voulu rompre la clause de confidentialité en dévoilant le nom de l'homme d'affaires qui est venu vers lui, Mourad Boudjellal assure qu'il travaille sur le projet depuis plus d'un mois : « Vers la fin du confinement (mi-mai), j'avais été contacté par un groupe qui souhaitait se positionner sur le rachat de l'OM et qui voulait que je sois leur porte-drapeau ». Validant aussi le fait de s'épancher dans les médias plutôt que d'opter pour la discrétion en contactant directement Frank McCourt : « C'est la décision stratégique qui a été prise de s'afficher au grand jour. C'est une façon de faire un contre-pied. On est sûrs de notre proposition et de la viabilité de notre offre ».

Boudjellal assure avoir les fonds

Le dirigeant l'a assuré : « Les fonds sont réunis ». S'il n'évoque pas de montant, Mourad Boudjellal ne dément pas les 700 à 800 M€ évoqués : « Quand on aspire faire une offre d'achat et gérer l'OM, il faut avoir les moyens. Selon nos informations, McCourt a 42 millions de compte courant, on a budgétisé une perte à 201 millions exactement, qu'il faudra combler. Il y aura une proposition et sans doute des discussions qui, je l'espère, vont aboutir. C'est un beau projet. McCourt a les cartes en main. C'est à lui d'appuyer sur le bouton. Il sait s'il s'agit d'une bonne ou d'une mauvaise nouvelle pour lui ».

D'autres offres pour l'OM, une double casquette possible avec Toulon

Le président sous conditions du Sporting de Toulon (National 2) n'a pas non plus démenti la présence d'autres offres de rachat sur la table des dirigeants de l'OM (« C'est peut-être pour ça qu'on s'est dévoilés officiellement ») et assure ne pas avoir joué carte sur table simplement pour se montrer : « Même moi, j'ai du mal à le croire. Mais il ne s'agit pas de buzz. Je serais inconscient de jouer à ça. Je laisse la banque d'affaires crédibiliser mes annonces en début de semaine avec l'offre d'achat. Et si l'Élysée m'a appelé pour prendre des infos, c'est que c'est du sérieux ». Mourad Boudjellal n'exclut d'ailleurs pas d'avoir la double casquette OM – Toulon : « Si on me l'autorise, pourquoi pas ? »