par Benjamin Danet

OM : Les émouvants propos de Chris Waddle sur sa vie olympienne

Personne, à Marseille, n'a oublié le passage de Chris Waddle à l'OM entre 1989 et 1992.

Lui non plus, l'Anglais ayant accordé de saisissants propos à l'Equipe Magazine.

Ce sont des propos aussi rares que touchants. Qui montrent à quel point Chris Waddle a apprécié son passage à l'Olympique de Marseille. Dans des propos accordés à l'Equipe Magazine, le joueur anglais est revenu en détail sur sa carrière olympienne. "J'ai vécu trois saisons exceptionnelles. Parce que je jouais dans une équipe extraordinaire. Il y avait tout dans cette équipe. Un adversaire pouvait venir nous provoquer par le jeu, on répondait tactiquement et techniquement. On venait nous défier physiquement, on partait au combat. Di Meco, Mozer, Boli, Casoni, Amoros, Olmeta... on était armés."

Reste qu'en 1992, Magic Chris fait ses valises et dit adieu au stade Vélodrome. Une décision qu'il regrette encore et toujours, en dépit des circonstances de l'époque. "Si je reste aussi présent dans les mémoires, c'est aussi parce que l'OM n'a pas connu, depuis, de génération aussi flamboyante que celle de ces années-là. Il n'y a plus de Jean-Pierre Papin ou d'Abedi Pelé. Je regretterai toujours d'avoir quitté l'OM sans avoir pu dire au revoir aux fans. En 1992, le club commençait à connaître de sérieux problèmes financiers. Des joueurs n'étaient plus intégralement payés. Il fallait faire des économies. Les gros salaires devaient partir. C'est tombé sur Papin, Mozer et moi. On avait une valeur marchande. Nous représentions la caution qui permettrait à l'OM de ne pas faire faillite.Je ne voulais pas partir, mais on ne m'a pas donné le choix. Lors du dernier match au Vélodrome, JPP a eu droit à des adieux magnifiques, moi je me doutais que je ne serais plus là l'année d'après, mais rien n'était officiellement acté. Je me devais de faire profil bas. Le foot est un business et j'ai dû en assumer les règles."

Demeure toutefois une chose essentielle : la passion qu'engendre ce club. Waddle en est convaincu : "La puissance de ce club, son stade extraordinaire, son public qui s'enflamme, c'est ce qu'il y a de mieux en France. Tout cela ne demande qu'à se réveiller. Comme pour chacun des clubs pour qui j'ai joué, je consulte chaque week-end les résultats de l'OM via le site de L'Équipe. Marseille c'est une histoire de passion. " Quelques images, enfin, pour se souvenir de Waddle (ci-dessous)...

L.T.

Pour résumer

Personne, à Marseille, n'a oublié le passage de Chris Waddle à l'OM entre 1989 et 1992. Lui non plus. La preuve au travers de certains propos.

Benjamin Danet
Rédacteur
Benjamin Danet
Podcast Men's Up Life
 

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.