OM – Mercato : Benedetto, Balerdi… AVB aime Boca Juniors, il pourrait encore y faire son marché

true

L’une des deux pistes pour le poste de défenseur central mène à Leonardo Balerdi, ancien joueur de Boca Juniors. Un club qu’adore André Villas-Boas et où il y a quantité de bons joueurs.

Duje Caleta-Car invité à s’engager avec un club de Premier League pour renflouer les caisses, l’Olympique de Marseille et André Villas-Boas cherchent à recruter un défenseur central. Deux noms ont fleuri dans la presse, comme autant de choix du technicien portugais : le Rémois Axel Disasi (22 ans) et l’Argentin de Dortmund Leonardo Balerdi (21 ans). Le premier vaudrait entre 15 M€ et 20 M€, le second arriverait en prêt. Inutile de préciser lequel des deux Jacques-Henri Eyraud préfèrerait voir débarquer… En tout cas, le nom de Balerdi renvoie à Boca Juniors, un club qu’adore Villas-Boas et où il était allé chercher Dario Benedetto l’an dernier. Un club où le talent est brut mais beaucoup moins cher que partout en Europe.

A lire aussi : Tous les articles sur l'OM

Fabra pour concurrencer Amavi

Ainsi, pour doubler Jordan Amavi au poste de latéral gauche, Frank Fabra pourrait faire l’affaire. Le Colombien de 29 ans possède une jolie expérience, puisqu’il évolue chez les Xeneizes depuis quatre ans et est international. Il s’est certes gravement blessé à un genou à la fin de l’année 2018 mais on a vu avec Benedetto que ça n’empêchait pas de retrouver son meilleur niveau. Latéral porté sur l’offensive, un peu léger défensivement, Fabra aurait besoin, comme son ancien coéquipier attaquant, d’un temps d’adaptation au rythme européen. Mais vu qu’il arriverait comme une doublure d’Amavi, il aurait le temps de prendre ses marques. A 3,2 M€ (sa cote d’après Transfermarkt), c’est un pari qui vaut le coup et le coût. Au mieux, il fait son trou ; au pire, il n’aura pas plombé les finances et c’est déjà beaucoup.

Capaldo pour le milieu

Si Fabra a l’inconvénient d’avoir déjà 29 ans et donc de ne pas pouvoir s’inscrire dans la politique de trading du club, Nicolas Capaldo, lui, colle parfaitement au portrait-robot. Ce milieu de terrain défensif, capable de jouer à droite, n’a que 21 ans. Et il sait déjà bien supporter la pression puisqu’il l’a prise en pleine tête le 1er octobre dernier après avoir été impliqué sur un but de River Plate en demi-finale aller de la Copa Libertadores (0-2) et s’être fait expulser. Les supporters de Boca, à nouveau humiliés par leur pire ennemi, lui en ont beaucoup voulu mais le jeune homme s’est bien repris. Il a un gros caractère, se bat beaucoup au milieu, a une belle capacité à orienter le jeu… et ne coûterait qu’un peu plus de 2 M€.

Villa pour l’après-Thauvin

Un autre qui a l’habitude d’encaisser les critiques, c’est Sebastian Villa. L’ailier gauche de 24 ans est capable des traits de génie les plus improbables et des ratés les plus spectaculaires. Vous avez peut-être entendu parler de lui pendant le confinement car sa petite amie l’a accusé de lui avoir tapé dessus. Lui jure qu’elle ment. Si la justice l’innocente, l’OM pourrait réussir une belle affaire avec lui. Car, certes, il coûte déjà 5,5 M€ mais sa marge de progression est importante. Pour peu qu’André Villas-Boas lui apprenne à lever la tête quand il part dans ses dribbles et à être plus lucide devant le but, il serait le successeur parfait à Florian Thauvin. Et constituerait une grosse vente d’ici quelques années…

Raphaël Nouet

Journaliste à But! depuis 2001