OM – Mercato (débat) : faut-il répondre favorablement au Napoli pour Amavi ?

true

Le SSC Napoli aimerait recruter le latéral gauche marseillais Jordan Amavi, proposant de l’échanger avec Faouzi Ghoulam. Faut-il accepter ? C’est notre débat.

Il y a un an, la question d’un départ de Jordan Amavi aurait fait l’unanimité chez les supporters marseillais. Dans le dur depuis l’hiver 2018, le Toulonnais de 26 ans avait traversé la saison 2018/19 comme un fantôme. Large dans son marquage, fébrile au duel, imprécis dans ses centres, il faisait enrager les tribunes à son égard. Mais l’arrivée d’André Villas-Boas a tout changé. Plus concentré, plus agressif, le gaucher a retrouvé son niveau de sa période niçoise, qui en avait fait un grand espoir du football français. Du coup, l’intérêt du Napoli à son égard est déroutant. Faut-il accepter d’échanger Amavi avec l’ancien Stéphanois Faouzi Ghoulam ? C’est le débat de notre rédaction.

A lire aussi : Tous les articles sur l'OM

Oui car il ne progressera plus

A l’automne 2018, l’Olympique de Marseille a versé une dizaine de millions d’euros à Aston Villa pour transférer définitivement Jordan Amavi. Dans la foulée, ses performances ont commencé à piquer du nez jusqu’à atteindre un niveau très inquiétant en 2018/19. Si bien que Rudi Garcia a souvent préféré aligner Hiroki Sakai à gauche alors qu’il est droitier. Grâce à Villas-Boas, Amavi est revenu aux fondamentaux de son poste : il est très agressif au marquage, parfois trop (il a gravement blessé le Stéphanois Palencia), et plus concentré dans les phases offensives. Malgré cela, force est de constater que même au taquet, il est loin du haut niveau. A 26 ans, il donne l’impression d’avoir touché le plafond de verre. S’il y a un moment où il faut le vendre, c’est donc maintenant. Parce que le risque est grand de le voir retomber dans ses travers s’il reste à Marseille. Dès qu’il est dans le confort, Amavi a tendance à se reposer sur ses lauriers. L’offre du Napoli tombe à pic.

Non car Ghoulam n’est plus au niveau

Il semblerait que le Napoli ait proposé un échange entre Jordan Amavi et Faouzi Ghoulam. Mais ce serait un marché de dupes. Car à 29 ans, l’ancien Stéphanois est très loin du niveau qui était le sien il y a deux ans. A l’époque, il était considéré comme le meilleur latéral gauche d’Italie. Depuis, il s’est fait les croisés et n’est pas parvenu à retrouver les sommets. Au Napoli, on préfère faire jouer le Portugais Mario Rui, qui est pourtant la risée des supporters. C’est dire à quel point Ghoulam n’inspire plus la confiance. En outre, s’il a toujours été un excellent centreur, le Franco-Algérien a de grosses lacunes au niveau défensif. Lors de la finale de la Coupe de la Ligue 2012 entre l’ASSE et Rennes (1-0), Christophe Galtier avait préféré aligner Jonathan Brison, plus fiable défensivement, dans le couloir gauche. A l’OM, si Villas-Boas continue de vouloir aligner Payet sur un côté, il faudra un latéral bon défensivement pour compenser son faible replacement. Ghoulam, ce n’est clairement pas ça. Mieux vaut donc garder Amavi, dont la relation avec le meneur de jeu réunionnais est excellente.

Raphaël Nouet

Journaliste à But! depuis 2001