OM : pas encore arrivé à Marseille, André Villas-Boas reçoit un premier conseil

OM : Défaite, niveau de jeu, Thauvin...André Villas-Boas prend déjà ses responsabilités

André Villas-Boas (41 ans) est fortement pressenti pour s’asseoir sur le banc de l’OM. Son ex-adjoint de Chelsea lui apporte quelques mises en garde.

Grand favori à la succession de Rudi Garcia sur le banc de l’Olympique de Marseille, André Villas-Boas (libre, 41 ans) séduit autant qu’il divise sur la Canebière. Sur le papier, l’ancien coach du FC Porto, de Chelsea, de Tottenham, du Zénith et de Shanghai est un nom mais l’intéressé n’a pas réussi partout et surtout n’entraîne plus depuis 18 mois.

A Chelsea, son caractère avait posé souci

Pour le site du Phocéen, Christophe Lollichon, qui a été son adjoint à Chelsea en 2011, dépeint « AVB » comme un technicien brillant, polyglote mais peu ouvert aux compromis… Ce qui a d’ailleurs expliqué son échec chez les Blues : « Il était très jeune (33 ans) et il n’était peut-être pas prêt pour un gros club comme Chelsea. Il a voulu tout chambouler et ça a heurté la sensibilité anglaise et surtout les ténors de l’époque comme Terry, Lampard, Cole, Cech ou Drogba. Ce n’était pas très adroit, mais il n’est pas complètement responsable de la mauvaise saison que l’on a faite à l’époque. Au niveau jeu et entraînement, sa méthode était très proche de celle de Mourinho, même s’il souhaite avoir plus de possession. Malheureusement, il a peut-être péché par un manque de préparation physique et c’est là-dessus que la saison se joue, notamment en Champions league ».

A Marseille, il faudra mieux gérer le relationnel

Et Lollichon prévient l’intéressé par rapport au contexte marseillais : « S’il vient à Marseille, il devra travailler là-dessus, car on connait l’OM et ses exigences. C’est possible, car c’est un type brillant, qui parle plusieurs langues parfaitement, dont le français, d’ailleurs. Il avait la confiance absolue de Mourinho, c’est donc quelqu’un qui a d’énormes qualités. Il apprend très vite, et il pourrait réussir à l’OM s’il parvient à se protéger ».

Arnaud Carond