OM – Projet Boudjellal : Frank McCourt se tait, pas son entourage

true

En dépit des sorties médiatiques de ceux qui veulent racheter l’OM, le patron du club, l’Américain Frank McCourt, se mure dans le silence.

On ne sait, à ce jour, quand la partie de poker menteur connaîtra son terme. Sans doute pas dans les prochains jours, ni dans les semaines à venir. L’OM déchaine les passions, ce n’est pas nouveau, et sa possible vente, à l’homme d’affaires franco-tunisien, Mohamed Ayachi Ajroudi, est déjà synonyme d’excès.

A lire aussi : Tous les articles sur l'OM

Et ce ne sont pas les sorties médiatiques de Mourad Boudjellal et d’Ajroudi, comme la dernière accordée au Figaro qui vont calmer le jeu. Bien au contraire. Evoquer les noms de Zinédine Zidane et de Cristiano Ronaldo a produit son effet, à Marseille et ailleurs. Sans, toutefois, que l’actuel propriétaire du club, l’Américain Frank McCourt, soit obligé de sortir du silence. Ce dernier, muet depuis des semaines, laisse donc son entourage s’exprimer.

« Une opération de déstabilisation. »

Hier soir, c’était pour le compte d’Europe 1, via sa porte-parole, Karine Allouis : « non, l’OM n’est pas à vendre. » Aujourd’hui, et dans le même style, Karine Allouis en a remis une couche. Mais cette fois pour le compte du Figaro.  « Il n’y a aucune rencontre, aucune discussion avec qui que ce soit, aucune offre. C’est totalement faux. Le club n’est pas à vendre. C’est une opération de déstabilisation. »

Demeure, qu’on le veuille ou non, une incongruité : pourquoi McCourt, qui nécessairement reçoit des dizaines de demandes d’interviews, se mure dans le silence ? Que recherche-t-il ? Là-encore, tant que l’Américain ne sortira pas du bois, il sera impossible d’y répondre.